A la une Culture

Hommage – Les artistes saluent la mémoire de Sefo Nonoh

Musicien talentueux, Sefo Nonoh qui fut apprécié pour sa grande modestie brille désormais aux firmaments.

Le week-end s’est avéré éreintant pour tous les mélomanes suite à la disparition soudaine de Sefo Nonoh, auteur, compositeur et musicien d’exception au grand cœur reconnu de ses pairs.

Le talent d’un artiste se mesure parfois par la grandeur de son égo, sauf que généralement les meilleurs sont ceux qui depuis les coulisses savent inspirer le respect et l’admiration de son public. De tous les hommes de l’ombre qui planifient, guident, créent et inspirent ainsi ses pairs à toujours aller de l’avant, à persévérer, tout en donnant continuellement le meilleur de lui-même, Sefo Nonoh est sans aucun doute celui qui a brillé le plus.

Nirina Bruno Ramamonjison de son vrai nom laisse orphelin la communauté artistique, musicale plus précisément, suite à sa disparition vendredi. Depuis, les éloges fusent pour rendre hommage à cet homme d’exception, d’une générosité exemplaire, à la fois talentueux, mais surtout jovial et d’une grande modestie. Tous le savent, Sefo Nonoh a toujours eu le cœur sur la main, un cœur qui a fini par lui faire défaut au bout de son voyage ici bas, mais qu’il a su mettre à l’ouvrage pour enchanter tous les mélomanes croisant son chemin, une guitare acoustique ou une guitare basse à la main. « Je n’ai pas les mots, je ne sais que dire, la tristesse nous submerge tous. Mais ce n’est qu’un au-revoir, on veillera à aller de l’avant comme il l’aurait toujours voulu, au revoir Sefo », confie les larmes à l’œil Gothlieb, avec qui il a créé le Tarika Johary aux côtés de Mahery et son frère Luk dans les années 80.

Perfectionniste et altruiste

Un musicien d’une grande bienveillance, Sefo Nonoh s’est surtout distingué à travers ses riches collaborations au-devant de la scène culturelle nationale. De tous horizons, nombreux sont les chanteurs à louer ses talents de compositeur et d’arrangeur pour sublimer leurs propres compositions. Fanja Andriamanantena raconte. « C’est à lui que je dois l’arrangement d’une de mes chansons, Izao no hafatro, interprété par Lilie et Farakely à l’époque. J’en étais agréablement surprise et quand je l’ai félicité pour cela, il a toujours su faire preuve d’une grande humilité». Solofo Razafindrabe dit Baloo, un ami de longue date rajoute« Tous vous le diront, Sefo a toujours su faire preuve d’une grande générosité, ne se privant jamais de créer et de collaborer avec ses pairs. Je me rappellerai toujours de l’engouement dont il a fait preuve quand lui et le fameux poète Haingo préparaient un projet ensemble, malheureusement Haingo a disparu bien avant et voici qu’il l’a rejoint. Puissent-ils se retrouver là où ils sont désormais ».

Sans aucun doute sa protégée la plus connue, la chanteuse Farakely est orpheline de son parrain. Elle confie « C’est très dur et je ne sais que dire. Il a toujours été là pour moi, un brin perfectionniste, il m’a toujours dit de me surpasser et à révéler mon vrai potentiel ». Des chanteurs, Sefo Nonoh en a pris beaucoup sous son aile, Kiady compte parmi ceux qui ont été les plus affectés par sa disparition. De la diva du jazz Lalatiana à Erick Manana au groupe de rock Mage 4 en passant par ses illustres camarades du groupe Lolo sy ny tariny, ils chantent à l’unisson leur respect pour Sefo Nonoh.