Accueil » Social » Quarantaine – La capacité d’accueil des hôpitaux limitée
Social

Quarantaine – La capacité d’accueil des hôpitaux limitée

La capacité d’accueil hospitalière semble limitée en cas d’épidémie.

Des hôpitaux d’Antananarivo sont aménagés pour accueillir d’éventuels cas de coronavirus. « Nous faisons le nécessaire pour être fin prêts, au cas où cette maladie arriverait chez nous », indique le Dr Fidiniaina Randriatsarafara, directeur général des Maladies transmissibles auprès du ministère de la Santé publique, hier. Le ministère de la Santé publique a également confirmé, qu’aucun cas de coronavirus n’était encore notifié à Madagascar.

Le Centre hospitalier de référence du district (CHRD) Manarapenitra à Ambohimangakely, entre autres, pourra traiter des cas suspects voire des cas avérés. Une salle isolée composée de trois lits a été désinfectée dans cet hôpital, lundi. « Notre établissement peut mettre à disposition jusqu’à dix lits », indique Albertos Rajaonarison, responsable des Affaires générales de ce CHRD.

Au centre hospitalier universitaire Joseph Raseta à Befelatanana (CHU JRB), vingt-deux lits sont destinés aux victimes de cette maladie fortement contagieuse. À savoir dix dans le service des Maladies infectieuses, cinq dans celui des Réanimations médicales et sept dans le service de la Pédiatrie. La plupart des hôpitaux publics de la capitale- le CHU de Befelatanana, le CHU Manarapenitra d’Andohatapenaka, les CHRD d’ Itaosy, de Fenoarivo, d’Anosy-Avaratra, de Bongatsara et l’hôpital de Mahitsy, se préparent également à recevoir des cas de coronavirus. L’Organisation mondiale de la Santé leur a déjà remis des équipements de protection individuelle pour la sauvegarde de leurs agents de santé.

Tous ces établissements font face à un problème de capacité d’accueil. « Ces salles seront remplies très vite, en cas d’épidémie. Prions pour qu’une épidémie de coronavirus ne se produise pas chez nous », confie le responsable de l’un de ces hôpitaux. Un autre de souligner : « Même les pays développés ne s’en sortent pas avec leurs milliers de service d’Urgence ou de Soins intensifs, comment pourrions-nous nous en sortir avec notre capacité d’accueil limitée ? » Le ministère de la Santé publique souligne que si une épidémie survient, il y aura de nouvelles organisations dans les hôpitaux.

Le nombre de personnes infectées par le coronavirus dans le monde s’élève à cent quatre vingt trois mille trois cents. Sept mille cents personnes sont décédées, dont trois mille deux cents en Chine, deux mille cents en Italie, et cent quarante huit en France. La vitesse de propagation de la maladie fait froid au dos. En France, mille deux cents nouveaux cas et vingt-et-un décès supplémentaires sont notifiés en 24 heures.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi