Accueil » A la une » Toamasina – Un minibus volé et le chauffeur assassiné
A la une Faits divers

Toamasina – Un minibus volé et le chauffeur assassiné

Le  minibus  repeint  par  les  malfaiteurs.

Un groupe de malfaiteurs a volé une voiture et tué son chauffeur, en janvier à Toamasina. Impliquées dans cette affaire, six personnes ont été mises en prison, avant-hier.

Scène de crime épouvantable. Un vol de voiture aggravé d’assassinat monstrueux s’est récemment produit à Toamasina. Deux femmes et quatre hommes, soupçonnés d’être les auteurs, ont été traduits au parquet, ce mardi. Ils ont tous été renvoyés derrière les barreaux en attendant leur jugement.

La section de recherches criminelles de Toamasina, dirigée par le capitaine Zoheriniaina Mick Wiseman Gabriel Ramarokoto, a été saisie par la plain te du propriétaire du véhicule. Selon cette déposition qu’ elle a reçue le 25 janvier, une Mazda grise a disparu avec le chauffeur. Des personnes l’ont louée pour transporter une dépouille, de Toamasina vers Betampona Mahanoro, le 18 janvier où elles étaient joignables pour la dernière fois.

« Les individus ont donné un somnifère au chauffeur avant de l’exécuter. Ils ont charcuté son pied et son bras droit. Ils l’ont défiguré et brûlé », raconte le capitaine Ramarokoto.

Le 4 février, le corps sans vie du conducteur a été découvert à Mandalahy Alakamisy Ambohimaha, du district de Lalangina, comme l’a affirmé la famille plaignante.

Dépouille fictive

La gendarmerie a poursuivi ses investigations. Une réquisition lui a permis d’identifier, localiser et arrêter un premier suspect qui a gardé et utilisé le portable du défunt.

Le captif a tout avoué aux enquêteurs. Il a cité ses coauteurs et montré le garage où se trouve le véhicule repeint en rouge. D’après lui, la dépouille qu’ils allaient transporter à Mahanoro n’a jamais existé.

De fil en aiguille, les gendarmes sont parvenus à arrêter cinq autres individus. Certains étaient les sorciers de l’équipe, tandis que d’autres, auteurs principaux de l’acte. Une hache, l’arme du crime, et un tas d’amulettes ont été saisis pendant leur arrestation. Au terme de leur interrogatoire, ils ont été présentés au procureur. Aucun d’eux n’a échappé à la prison.

Deux complices, déjà identifiés, sont toujours recherchés dans cette affaire criminelle. La Mazda a été restituée à son propriétaire.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi