A la une Sport

Volleyball – Zone 7 : Stef’auto prend le large

Black, pièce maitresse de JSA intenable.

Les Tamataviennes, les Caissiers et les assureurs poursuivent leur sans faute. L’équipe d’Ambatonilita a, de son côté, rectifié ses tirs.

Les favoris se bousculent pour obtenir la position de leader de cha­que groupe, synonyme de la qualification à la phase finale de la 26e édition de la coupe des clubs champions de la CAVN (Confédération africaine de volleyball) zone 7.

Trois victoires en autant de rencontres pour Stef’auto. Ce club phare du pays poursuit son sans faute. Après les deux victoires face au VBC M’Tsagamouji de Mayotte et Orange club d’amitié de Maurice, ce club, douze fois champion national, rajoute un troisième succès. Les Tamataviennes ont disposé sans complexe de BIAS, vice champion de Madagascar en trois sets (25/8 25/15 25/11).

Les Jessy, Fifih et Hasina ont été supérieures sur tous les plans, en attaque comme au contre. Stef’auto rencontrera pour son quatrième et dernier match de groupe l’équi­pe de Saint Denis Olympique de la Réunion. Le club d’Atsinanana avait remporté le titre de l’océan Indien en 2011 et ambitionne de rééditer cet exploit.

«J’étais le coach du club à l’époque où on avait remporté le titre. On m’a sollicité depuis l’an dernier pour récupérer le sacre», lance Gildas Zafin­dalana, entraîneur de Stef’auto. Chez les hommes, VB Mama poursuit également son aventure vers le sommet.

Après leur succès d’entrée face au VB Racine des Comores, les Mika et Fabrice ont arraché leur deuxième victoire hier par 3 sets à 1 face à Zamfi de Mayotte (25/20 17/25 25/13 25/23). La CNaPS a elle aussi engrangé hier deux victoires en deux matches.

Première victoire

Les protégés de Hery Andrian­tsivahiny ont battu hier les Mauriciens de Faucon Flacq Camp Ithier 3 sets à 1 (25/17 22/25 25/19 25/13) après la première victoire face à Quatre Bornes (3-1).

De son côté, la Jeunesse sportive d’Ambatonilita remonte la pente et bat Beau Vallon des Seychelles par 3 sets à 1, après sa défaite d’entrée face au Trou aux biches Sharks de Maurice (1-3). Black et consorts ont facilement remporté le premier set en seulement 18 minutes (25 /10). Ils ont commis trop de fautes directes et n’ont pas assuré la combinaison au deuxième set. Les Seychellois en ont profité et l’ont emporté (25 /23).

Les jeunes Michel, Avosoa et Mamonjy ont tout fait pour tourner la page et ont remporté les deux derniers sets (25/19 25/17). «Ce n’était pas facile de remonter le moral des joueurs après notre défaite d’entrée. Aujourd’hui, nous avons ravi la victoire mais nous devons encore assurer le dernier match contre les Réunionnais de Tampon Gecko», a mentionné le coach, Tiana Randriamisason. L’organi­sation n’arrive pas à gérer et respecter le timing du calendrier lors les trois premiers jours de compétition. Les coups ont été repoussés de deux heures vers la fin de l’après-midi.

Le dernier match du dimanche n’a pris fin que vers minuit. Et hier, le dernier match entre la GNVB et Roche Bon Dieu de Rodrigues prévu à 18h n’a débuté que vers 22h.