Accueil » Magazine » Epidémie de coronavirus – Toamasina vit dans la tranquillité
Magazine

Epidémie de coronavirus – Toamasina vit dans la tranquillité

La population de Toamasina ne se soucie du débat sur le coronavirus. 

C’est comme si la crainte de la propagation de l’épidémie de coronavirus est une affaire de la capitale. Bien qu’Antananarivo soit le principal portail qui accueille les passagers en provenance des quatre coins du monde, il s’avère évident que l’inquiétude de la population s’amplifie face à l’évolution de la situation par rapport aux autres pays. Les dispositifs pris pour limiter une éventuelle propagation de l’épidémie ont été renforcés. Cependant, la population de la ville de Toamasina ne se soucie guère de l’importation du virus. Les habitants continuent de vaquer à leurs activités quotidiennes. Personne ne parle pas de coronavirus ainsi que des éventuels impacts dans la capitale de Betsimisaraka.

À Toamasina, le débat sur le coronavirus ne fait pas partie des échanges des riverains. Les conducteurs de pousse-pousse et des bajajs ne sont même pas au courant de ce que la population à Antananarivo vit actuellement. Les gens apprennent les nouvelles sur l’épidémie de coronavirus à travers des journaux. « Tout va bien ici », explique un vendeur de noix de coco près du bord de la mer.

En tant que ville portuaire la plus fréquentée par les visiteurs, la voie maritime pourrait être une issue d’entrée de virus. Certains observateurs ont soulevé cette hypothèse en même temps que les débats qui se sont focalisés sur la protection de nos frontières.

Le préfet de la ville de Toamasina, Cyril Benandrasana, a toutefois expliqué que des mesures avaient été prises au niveau du port pour contrôler les navires. « Il serait facile de détecter les passagers à bord s’ils étaient contaminés. La durée d’incubation de l’épidémie est de quatorze jours alors que le navire aurait dû effectuer de longs séjours », rassure ce représentant de l’État. Cette fois, le port a adopté des mesures spécifiques pour lutter contre le coronavirus. Outre la circulation des personnes, celle des biens, notamment ceux transportés par voie maritime devrait être surveillée.

Sur la RN 2, desservant Antananarivo et Toamasina, les passagers circulent librement. Une coopérative de transport installée à Ambodivona planifie tous les jours le départ des passagers pour l’axe Atsinanana. En fait, aucune mesure n’est, pour l’instant, prise par les transporteurs quant aux conditions à remplir pour le contrôle des personnes. De même, les passagers qui débarquent à la gare routière de Toamasina ne font pas l’objet d’une mesure sanitaire.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi