SPORT AUTOMOBILE - Gaël Julien excelle en Europe et en Asie


Le pilote automobile franco-malgache, Gaël Julien, débute les courses en monoplace en Indonésie. Il rafle par la suite des titres nationaux et internationaux à Singapour, en France et en Espagne. Parcours impressionnant. Le jeune pilote automobile franco-malgache, de père natif de Toamasina et d’une mère française, âgé de 17 ans, Gaël Julien ne cesse d’exceller d’abord en Asie puis en Europe, ces dernières années. Né à Jakarta en Indonésie, il est multiple champion en karting catégories mini et junior d’Indonésie, de Singapour et d’Asie, outre les poles positions au championnat du monde, à 12 ans. Fin 2020, Gaël part vivre seul au Mans et intègre le pôle France de la Fédération française du sport automobile (FFSA). À 14 ans, il passe par la FFSA Academy. Il est également pilote d’usine Intrepid Kart et Tony Kart Asie. Il débute la monoplace F4 à 14 ans et est classé sixième au championnat de France F4-FIA l’an d’après. En 2022, à 16 ans, il rejoint l’équipe madrilène Drivex Team et participe au championnat espagnol F4-FIA. Il bat tous ses coéquipiers et se classe 11e sur cinquante, en décrochant trois podiums dans l’année. Montée en flèche Gaël est alors l’un des plus jeunes du plateau et remporte une course, un pole, un meilleur tour et trois autres podiums. En six ans de pratique de sa passion, il s’illustre en remportant de nombreux titres nationaux et internationaux. À 10 ans en 2016, il commence le karting dans la catégorie mini et finit 4e au championnat d’Indonésie avant de s’installer à la deuxième marche au même championnat la saison d’après. Toujours dans la catégorie mini, il razzie à 12 ans, en 2018, les titres de cham-pion d’Asie, de Singapour, d’Indonésie et, en sus, la pole position au championnat du monde. Engagé dans la catégorie junior à 13 ans en 2019, il poursuit son exploit et confirme ses titres au championnat d’Asie, de Singapour, et vice-champion d’Indonésie. L’année 2020, avant la pandémie de la Covid-19, est marquée, pour le jeune prodige, par deux victoires en deux courses internationales, et par son début en F4 au sein de la FFSA Acade­my. En 2021, à sa première année à l’hexagone, Gaël termine sixième au championnat de France F4-FIA. Au terme de la saison, il arrache une victoire, un pole, un meilleur tour et quatre podiums. L’an passé, il intègre la piste F4 espagnole Drivex Team et finit onzième au championnat espagnol F4-FIA, outre ses trois podiums. Gaël Julien va cette saison disputer de mars à septembre, les six manches de l’European le Mans séries, avec une nouvelle formule de championnat européen d’endurance.  
Plus récente Plus ancienne