HOMÉLIE D'ANTSONJOMBE - L'Armée remet la FJKM à sa place


Indigné, le Général Richard Rakotonirina, ministre de la Défense nationale, l’a déclaré hier depuis son autre bureau à Anosy où il assure l’intérim du ministre des Affaire étrangères. Une indignation consécutive à certains propos du pasteur Zaka Andriamampianina dans son homélie de dimanche dernier à Antsonjombe et fustigeant les Forces armées. D’emblée, le ministre Richard Rakotonirina annonce qu’ « il est surprenant et profondément suspect qu’il y ait des citoyens qui ne respectent pas la dignité des Forces armées. Si vous êtes un bon citoyen, vous devriez être fier de la responsabilité de l’Armée car elle est le pilier qui protège votre pays. Vous devez également avoir la même philosophie de sécurité, car c’est ce qui fait de vous un citoyen avant tout… ». Le Général poursuit en soulignant que celui qui ne tient pas compte de cette dignité des Forces armées peut être considéré comme un ennemi de la nation. « L’Armée protège la souveraineté nationale et le drapeau qui marque son indépendance », a-t-il indiqué. Le culte de ce dimanche 15 janvier dernier était notamment destiné à porter en prière la nouvelle année de fonction du président de la FJKM (Fiangonan’i Jesoa Kristy eto Madagasikara ou Église de Jésus-Christ à Madagascar), Pasteur Irako Ammi Andriamahazosoa et à la présentation des vœux de nouvel an de la FJKM à sa famille. Matériellement pauvre Mais, visiblement, l’homélie de circonstance prononcée à cette occasion a dévié en un message plutôt politique et particulièrement critique à l’endroit des Forces armées. Le pasteur Zaka Andriamampianina a en effet insinué que les Forces armées malgaches ne sont qu’au 24è rang… parmi les plus pauvres matériellement en Afrique, et qu’elles n’auraient pas la capacité de faire face à des géants. Le pasteur a expressément fait allusion à cet égard, au cas des îles éparses : « … Si le gouvernement compte reprendre les petites îles autour de Madagascar, il devrait chercher une autre voie car notre Armée n’y arrivera jamais… ». Et d’ajouter que le budget alloué aux Forces armées devrait être réduit. Ce à quoi le ministre Rakotonirina s’est encore insurgé, mettant en exergue les efforts des Forces armées pour sécuriser et stabiliser les nombreuses zones où règnent, entre autres, l’insécurité due au phénomène « dahalo », les rapts et kidnappings… Il a conclu en déclarant : « … Même le Vatican a une armée, et la Suisse est l’un des pays qui valorisent la participation des citoyens à la défense de leur patrie ».
Plus récente Plus ancienne