Accueil » A la une » Crise sanitaire – Le CVO rallie tous les suffrages
A la une Actualités

Crise sanitaire – Le CVO rallie tous les suffrages

L'équipe du Projet Aramaso a présenté les résultats d'enquête sur la Covid-19 au siège de TI-MG, vendredi.

Une enquête visant à évaluer la satisfaction des citoyens par rapport aux mesures prises pour faire face à la Covid-19 a été menée par TI-MG. .

Quelques mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire, une enquête a été réalisée dans les trois régions les plus touchées par la Covid-19. Des gens issus de différentes catégories d’activités y ont été enquêtés. Commerçants, chauffeurs de taxi, chauffeurs de taxibe et de bajaj, enseignants, ménagères, fonctionnaires, lavandières, maires et adjoints au maires, manutentionnaires, sociétés civiles, personnels de santé, prêtres et pasteurs, salariés privés et chefs fokontany à Analamanga, Atsinanana et Matsiatra Ambony ont répondu aux questionnaires posés dans le cadre de l’enquête.

Aux termes des résultats, 82% des répondants ont été satisfaits à la production de la tisane CVO. C’est ce qui a ressorti de la présentation du rapport au siège de TI-MG au Cité Planton Ampahibe, vendredi. La production du CVO fait partie des mesures prises par l’Etat malgache tout au début de la crise sanitaire à Madagascar. « La volonté de soutenir la recherche menée par la laboratoire malgache avec les produits Vita malagasy fabriqués par l’IMRA a été appréciée par les citoyens », a fait savoir Vatsy Rakotoanarivo, chargé du projet Aramaso au sein de Transparency International-Initiative Madagascar (TI-MG).

Propagation

La démarche en vue de promouvoir la découverte des scientifiques malgaches pour faire face à la propagation de la pandémie a marqué l’histoire de la science. Au départ, le produit CVO aurait divergé l’opinion des citoyens ainsi que des partenaires dans le domaine de la santé. L’efficacité de la tisane à base d’arthémesia aurait suscité beaucoup de débats. Cependant, en faisant référence à ce rapport d’enquête mené par TI-MG, la perception des citoyens enquêtés a avoué la valeur de la tisane dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19 à Madagascar.

Face à l’inquiétude générale sur l’éventuel retour à la deuxième vague de la Covid-19, notamment la crainte du reconfinement, la Présidence de la République a rappelé lors du discours de sa directrice de Cabinet, Lova Ranoromaro, au Palais d’Iavoloha, vendredi, que le retour au confinement ne serait pas envisagé si tout un chacun prend sa responsabilité dans le respect des gestes barrières et toutes les instructions déjà lancées par les autorités sanitaires. La Présidence de rappeler que « le CVO et les gélules CVO plus ont été conçus pour le traitement de la pandémie ».

Durant l’état d’urgence sanitaire, entre mars et octobre 2020, le gouvernement a mis en œuvre une série de décisions pour endiguer la propagation de la Covid-19. Parmi ces mesures figurent l’intervention médiatique des médecins et des experts tous les jours sur le plateau des chaînes nationales, la libre circulation des marchandises, l’allocution bimensuelle du chef de l’État. Ces initiatives ont aussi satisfait les personnes enquêtées.

Toutefois, «  les mesures relatives à la protection sociale et à la résilience économique dont le Vatsy Tsinjo, Tosika Fameno, sosialimbahoaka, Plan Marshall, Tsena mora, distribution gratuite des masques, instauration des Comités Loharano, sont celles qui présentent une assez faible appréciation par rapport à leur mise en œuvre » indiquent les résultats d’enquête. Certains citoyens ont désavoué que dans ces projets, la conception de l’idée a été parfaite tandis qu’il y aurait des lacunes au niveau de la réalisation.

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  •  » Réveille -toi Ils sont devenus fous !  » dixit Voltaire … Une enquête qui s’apparente à un « foutage de gueule » car le doute plane fortement sur la rigueur méthodologique . On n’a pas la certitude d’avoir affaire à un échantillonnage sociologiquement représentatif dégageant une puissance statistique indiscutable . Rappelons qu’il n’y a pas à ce jour des instituts de sondage répondant aux normes et standards internationaux à Madagascar . Ce qui fait poser de sérieuses questions sur la sincérité et la crédibilité de telles démarches plus démagogues qu’instructives . On ne va pas se rabaisser en traitant notre pays de « babakotoland » mais les critères géographiques et intellectuels sont des paramètres à ne pas négliger sinon il y a des biais enlevant l’acuité des observations. Au total cette étude n’a rien de pertinente aux yeux des observateurs avertis . Il y a à priori « manipulation » de l’opinion crédule et promotion insensée d’un produit qui fait la risée des sommités Médicales .
    Sur le fond on n’ épiloguera pas encore sur la vérité scientifique à savoir l’Artémisia qui entre dans la composition de ce tambavy et ces gélules du CVO n’a pas les vertus thérapeutiques efficaces contre le Covid 19 . Le variant Sud Africain 501 V2 avec la mutation E484K d’un acide aminé est très contagieux et virulent . Notre pays ne possède pas de laboratoire pour séquençage des ADN viraux mais le fait que ce mutant est présent aux COMORES est déjà inquiétant .
    L’OMS préconise la vaccination à grande échelle sur la planète . On a snobé les 12 millions de dollars de la banque mondiale pour une campagne de vaccination intensive . Le discours du titulaire à la santé n’est pas rassurant alors que le pape lui-même va se faire vacciner . Mon Dieu on s’arrache vraiment les cheveux à cause de cette inconscience coupable alors que l’espoir est là avec ce vaccin pour une immunité collective de l’humanité !

  • Dommage que ce journal vole aussi bas dans la diffusion d’une telle escroquerie.
    On n’a même pas envie de discuter de votre pseudo sondage mais le plus grave c’est que vous participez à arrondir l’image d’un pouvoir empêtré dans la corruption, dans l’incompétence et surtout dans l’implication à ce flagrant délit de trafic d’or.

    Vous avez perdu votre code d’honneur en vous abstenant à mener une enquête objective pour déterminer les donneurs d’ordre dans cette affaire de mafias, et vous essayez d’enjoliver la face de ses individus, responsables de la paupérisation chronique de ce pays.

    • Evitons les amalgames et les raccourcis pour ne pas tomber dans des hors-sujets témoignant une certaine suffisance à argumenter qu’avec des commentaires frisant la misère intellectuelle ! Ce journal a sa ligne éditoriale et accepte la contradiction sinon on vous conseille de se défouler dans une feuille de chou comme Madagascar-tribune.com ou sur facebook !

Voir aussi