A la une

Inde – Madagascar : Un vol direct Antananarivo-Mumbaï en gestation

Abhay Khumar rassure sur la continuité de la coopération entre les deux pays. 

Au-delà de l’aspect diplomatique, les coopérations entre la Grande île et l’Inde progressent. Celle-ci affirme sa volonté d’appuyer différents secteurs clés au pays.

Redynamiser la coopération. Les relations entre Mada-gascar et l’Inde sont au beau fixe à l’image de la cérémonie de présentation des vœux organisée hier, à Analamahitsy par Abhay Khumar, ambassadeur de l’Inde. Une occasion pour ce responsable d’exposer un point de situation sur l’évolution des relations entre les deux pays, dans différents secteurs à l’instar de l’agriculture, de la santé ou encore du tourisme.

« Un vol direct opéré par la compagnie nationale sera mis en place à partir du mois de juin. Le tourisme est important. C’est un volet économique qui compte beaucoup. Nous allons tout faire pour qu’il se développe en impulsant sur le secteur aérien. Pour faciliter la venue de touristes à Madagascar, il y a le développement de plusieurs lignes aériennes. Différents vols relient Antananarivo à des villes de l’Inde dont Mumbai », annonce l’ambassadeur. L’Inde a été choisie par le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie pour être un des marchés prioritaires du tourisme à Madagascar d’où l’initiative de ce vol direct. Par ailleurs, un roadshow professionnel « spécial Madagascar » a été effectué en ce sens, l’année dernière où une délégation de professionnels du tourisme malgache est allée à la rencontre des Tours Opérateurs et Agences de voyages indiens dans quatre villes, à savoir New Delhi, Mumbai, Bangalore et Chennai. Ceci pour leur présenter les principaux attraits touristiques de la Grande île ainsi que les différentes offres touristiques.

Bilatéral
« L’ouverture vers l’Inde représente un choix stratégique pour Madagascar afin de bénéficier de la forte progression des flux touristiques indiens à l’international. Les touristes indiens sont actuellement à la recherche de lieux hors des sentiers battus, d’expériences et d’exclusivité. Raison pour laquelle, ces mêmes professionnels indiens, soit près de deux cents opérateurs, viendront sur le territoire malgache à l’occasion du prochain salon international du tourisme », ajoute Abhay Khumar. D’autres secteurs, à l’image de l’industrie ou encore de l’agriculture, sont aussi dans le collimateur de ces réorientations stratégiques de développement envisagé par le géant oriental.

« De nouvelles formes d’investissement telles que les joint-ventures dans des secteurs comme le textile, la cimenterie et les industries de service liées aux TIC dont l’offshore informatique, sont aussi susceptibles d’intéresser les investisseurs indiens. Par ailleurs, les différentes coopérations de développement sont en marche actuellement à Madagascar, tels que le domaine de l’agro-alimentaire, la fabrication de petit outillage agricole ou l’agriculture en général. Ce domaine, principalement, bénéficie déjà d’une ligne de crédit avoisinant les quatre vingt millions de dollars que le gouvernement indien a approuvée, afin de développer la mécanisation agricole, l’irrigation et la transformation alimentaire dans quatre régions de Madagascar», détaille l’ambassadeur.