Régions

Salaires impayés à la mairie de Toliara – Le ministre Roberto Tinoka désamorce la crise

Roberto Tinoka hier à la commune

Un foyer de tension désamorcé grâce à l’intervention du ministre de la Jeunesse et des sports. Cela concernait des revendications salariales.

Chose promise, chose due! Il y a deux mois, alors que les employés de la commune urbaine de Toliara ,ont observé un arrêt de travail de plusieurs jours pour réclamer plusieurs mois de salaires impayés, le ministre de la Jeunesse et des sports, ministre coach de la province de Toliara, Roberto Tinoka Raharoarilala, de passage dans la cité du Soleil a promis devant le personnel en colère qu’il rapportera au président de la République et au chef du gouvernement leur revendication, et essaiera de les convaincre à trouver une issue favorable face à la situation de crise qui prévaut.

Un compromis a été finalement trouvé au terme d’une réunion tripartite qui a vu la participation des employés, du gouverneur de la région et du ministre coach. À l’issue de cette rencontre, le ministre avait fixé au 8 décembre la date butoir pour régulariser ce problème. Malgré un retard d’une semaine sur la date prévue, hier en début de la matinée, il a réuni tous les salariés de la commune pour les informer en détail de la démarche provisoire à suivre avant de trouver une solution pérenne.

Il a déclaré que l’État par le biais du président de la République Andry Nirina Rajoelina, a octroyé quatre mois de salaires aux agents municipaux.

Cinq mois
La municipalité, de son côté, à l’aide de ses fonds propres et des ressources disponibles va également débloque un mois de salaire. Ce qui donne en tout cinq mois de salaires perçus durant ce mois de décembre sur les quelques arriérés encore en souffrance. « Le président Andry Rajoelina et le gouvernement ont consenti des efforts au cours de ces deux derniers mois pour apporter les premières réponses à la détresse des employés de la commune de Toliara, mais aussi à l’inquiétude croissante de leurs familles », indique le ministre coach.

Il a également mentionné dans son discours que la commune urbaine de Toliara n’est pas la seule à connaitre des problèmes de trésorerie faute de subventions de l’État. Ainsi, a-t-il indiqué, il est recommandé au nouveau maire de trouver des solutions durables dans la gestion interne de cette municipalité qui a tellement de ressources et de potentialités pour faire face à ce genre de situation.

Ayant hérité des lourdes dettes laissées par ses prédécesseurs, le maire par intérim Erody Misakely n’a pu se libérer de ce lourd fardeau. Il espère que la nouvelle équipe pratiquera la bonne gouvernance financière et fiscale. Un choix qui lui permettra de gérer à bon escient l’argent des contribuables et de réaliser les projets de la mairie malgré l’absence de subvention de l’État.

Cette résolution a été accueillie dans la satisfaction générale des salariés, qui ont remercié le chef de l’État, le Premier ministre et le fils et coach de la région.