Accueil » Sport » RUGBY – Trois grosses pointures se dressent devant les Ladies Makis
Sport

RUGBY – Trois grosses pointures se dressent devant les Ladies Makis

Les Ladies Makis ont fort à faire pour chercher l’une des places qualificatives pour le mondial de 2024.

Malagasy Rugby, par l’intermédiaire de Rugby Afrique, a sorti le 14 novembre le nom des trois nations adversaires de Madagascar ou plutôt des ladies Makis à l’Africa Women’s Cup 2023, division première. Il s’agit de l’Afrique du Sud, du Kenya et du Cameroun.

Les mondialistes sud-africaines, avec les Kenyanes, sont super favorites pour décrocher les deux places qualificatives pour le mondial de 2024. Le challenge est de taille pour les ladies makis de Madagascar mais elles ne sont pas non plus des novices en Afrique. Elles auront leurs chances et sont prêtes à gagner les batailles.. Quant à Cameroun, ce sera pour la première fois de son histoire que son équipe féminine de rugby à XV va prendre part à une phase finale de coupe d’Afrique. Sa qualification s’est acquise le 12 novembre à l’issue de large victoire 52 à 0 sur le Burkina-Faso.

Logé dans la poule D lors du tournoi qualificatif qui s’est déroulé à Yaoundé, du 2 au 13 novembre 2022 au stade annexe d’Olembe, le Cameroun a terminé leader de sa poule après avoir battu respectivement la Côte d’Ivoire (8-0) et le Burkina Faso (52-0). Les Lionnes du Kenya, quant à elles, se sont qualifiées pour la Coupe d’Afrique féminine de rugby de 2023 après avoir terminé en tête des éliminatoires de la poule B qui se sont déroulées à Kampala, en Ouganda, le 3 novembre. Après avoir battu la Zambie 36-17 lors de leur premier match, c’était un match à gagner contre les hôtes ougandaises les Cranes.

L’équipe kényane s’est imposée facilement sur le score de 23-3, lors d’un match disputé au stade Wankulukuku de Kampala, et a empoché son billet pour l’Africa women’s cup qui se jouera en Afrique du sud au mois d’avril de l’année prochaine. Le DTN de Malagasy Rugby Antsoniandro Andrianorosoa, a affirmé que les trois adversaires des ladies makis sont très fortes et qu’elles ont un avantage physique. “Pour nous, la détection des joueuses a déjà commencé et il faut travailler dès maintenant même si le championnat ne démarre pas encore, tout dépend des dates exactes fixées par Rugby Afrique », conclut-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter