Accueil » Social » APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE – Des pluies provoquées pour adoucir les délestages
Social

APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE – Des pluies provoquées pour adoucir les délestages

Le sel, la principale matière utilisée pour faire tomber la pluie.

Le Réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA) est en proie à un déficit énergétique. La Jirama s’efforce d’augmenter les sources d’eau qui alimentent les centrales hydroélectriques.

La pluie est tombée à l’est d’Antananarivo, depuis hier. Mais il ne s’agit pas de pluie naturelle. Bien que les conditions météorologiques soient réunies pour qu’il pleuve, la Jirama a dû ensemencer les nuages avec l’appui des techniciens de la direction générale de la Météorologie, afin de provoquer des précipitations. Il n’était plus possible pour la compagnie nationale d’électricité et d’eau de tourner convenablement, avec le niveau actuel des cours d’eau alimentant les centrales hydroélectriques qui approvisionnent le réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA).

Les centrales de la Jirama tournent au ralenti, en cette période d’étiage. La production d’Andekaleka qui est de 90 MW, en temps normal, descend à 78 MW pendant les pointes et à 60 MW, hors pointes. Farahantsana ne produit que 3 MW, au lieu de 28 MW. C’est ce qui explique les délestages tournants dans le RIA, à l’heure actuelle. Ces derniers jours, plusieurs quartiers subissent une coupure en début de soirée, qui dure près de deux heures trente minutes. Une source auprès de la Jirama précise, cependant, que la situation n’est pas encore extrême. «Le délestage ne concerne pas tous les quartier », indique-t-elle. Cette opération de pluie provoquée a commencé hier.

«L’opération tourne autour des centrales de la Jirama, notamment, à Andekaleka, à Tsiazompaniry, à Mantasoa, ou à Antelomita», indique un technicien en météorologie. Cette opération devrait continuer ce jour et demain, selon une source auprès de la Jirama. Les conditions météorologiques seraient encore favorables pour réaliser cette opération, jusqu’à la fin de cette semaine. À partir de samedi, le temps serait de nouveau sec.

«C’est normal si le niveau des cours d’eau baisse, avec le manque des précipitations», indique un technicien de la Météo. Ce début de la saison pluvieuse n’est pas favorable à la Jirama. Les risques de périodes sèches dues à l’insuffisance de pluies pourraient avoir lieu en ce mois de novembre et décembre, dans la majeure partie de Madagascar, dont à Atsinanana, à Alaotra-Mangoro ou encore à Analamanga, selon la mise à jour des prévisions saisonnières.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter