Accueil » Sport » Tennis – Championnat d’Afrique U-14 : Bons débuts des Malgaches
Sport

Tennis – Championnat d’Afrique U-14 : Bons débuts des Malgaches

Les  trois  mousquetaires  du  tennis  U14  en  Tunisie Nicolas,  Mitia,  Iriela  de  gauche  à  droite.

C’est parti. Les trois porte-fanions de Madagascar aux championnats d’Afrique U14 de tennis entrent dans le vif du sujet.

Le championnat d’Afrique de tennis U14 qui se tient à Sousse en Tunisie à débuté hier. Iriela Rajaobelina, Mitia Voavy Andraina et Nicolas Fays sont les trois représentants de Madagascar. Ils sont sous la direction du coach Loïc Frappat durant cette joute continentale.

Une bonne entrée en matière pour le seul homme qui représente Madagascar. Nicolas Fays, malgré ses 13 années d’âge, a battu Williams Sahr du Sierra Leone sur le score de 6/2, 6/3. Le représentant de l a Grande Île a bien démarré son championnat.

Le tournoi « Warm up » qu’il a disputé la semaine dernière à Sousse l’a bien aidé parce qu’il a retrouvé la fluidité de son jeu. Au prochain tour, il affrontera le vainqueur entre le Marocain Ali Missoum et l’Egyptien Ezzat Reda.

Iriela Rajaobelina s’expliquera avec la Béninoise Jjemila Honvou, une adversaire largement à la portée d’Iriela vu ses expériences. Voavy Andraina Mitia a battu sur le score de deux sets à 1 (3/6 6/1 6/0) l’Égyptienne Ramy Mohamed, classée neuvième en Afrique et tête de série numéro 8.

Garder de l’intensité

Une adversaire plutôt coriace mais après avoir perdu le premier set, les consignes données par le coach de la délégation malgache Loïc Frappa t on t changé le cours du match. Loïc Frappat, à propos des jeux de nos joueurs, a expliqué « Nicolas a produit un très bon match, en dehors d’un petit moment de flottement en fin du premier set et au début du deuxième set. Face à un adversaire physique, la clé a été de garder de l’intensité dans le jeu de jambes et dans les frappes pour produire un jeu de débordement progressif ponctué par de belles finitions au filet. Mitia a su mettre un terme aux balles (un jeu trop défensif) de l’adversaire en s’interdisant de décrocher et en restant sur sa ligne pour emmener la joueuse dans une filière cadencée ».

Pour le DTN de la Fédération malgache de tennis Dina Razafimahatratra: « À l’heure actuelle, nos porte-fanions sont tous en jambes après le premier tournoi de mise en jambe de la semaine dernière à Sousse, nous nous attendons à une meilleure prestation de leur part » conclut-il.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Que nos jeunes pratiquent des sports collectifs avec des compétitions locales, tant mieux car ces sports là sont éducatifs. A présent, concernant la recherche de résultats sur le plan continental et international, cela passera principalement par les sports individuels (Tennis, sports de combat, Haltéro, …). De plus ces sports là sont olympiques. Alors il faut détecter, former et perfectionner, car nos jeunes ont du talent. Si besoin, faire venir des cadres étrangers pour perfectionner au mieux . Cela coûtera moins cher que de s’occuper à temps plein, avec les salaires primes et déplacements, d’une équipe nationale de football par exemple. Un choix à faire … pour éviter les déboires et les colères de notre population qui a bien souvent d’autres priorités (se nourrir, se loger, travailler, se soigner, s’éduquer, …). Bravo à nos jeunes joueurs de Tennis …