Accueil » Social » Malnutrition – Fortification alimentaire pour les populations vulnérables
Social

Malnutrition – Fortification alimentaire pour les populations vulnérables

Le projet de fortification alimentaire sera piloté par le GRET et le Nutri’zaza.

Le projet de fortification alimentaire pour les plus vulnérables, qui vise à renforcer l’accès aux aliments enrichis et fortifiés et leur consommation, en particulier chez les femmes, les enfants d’âge scolaire et préscolaire et ceux âgés face à la situation de malnutrition chronique des enfants de bas âges, a atteint les résultats escomptés, d’après le partage d’expériences et des acquis à l’Ibis Hôtel Akorondrano, hier.

Le projet a pour objectif d’étendre les circuits de distribution de la farine infantile fortifiée Koba Aina. « Le projet prend fin mais les acquis pourront être utilisés par les parties prenantes. Les résultats ont été satisfaisants puisque les objectifs ont été atteints durant les quatre ans d’intervention. La plus importante est d’avoir mis en place des normes dans la production et la commercialisation des aliments pour enfant», souligne le Docteur Andry Razakandrainy, responsable du projet PFOA au niveau du GRET. La stratégie encourage ainsi la mise en place d’un cadre réglementaire et légitime national en matière de fortification nutritionnelle. Le projet, d’une durée de quatre ans, sera piloté par le GRET et le Nutri’zaza, en partenariat avec l’ONN et le ministre de la Santé malgache.

A Madagascar, la situation de malnutrition chronique et des carences en micronutriments restent très répandues. 50% des enfants de 6 à 59 mois sont atteints d’anémie puisque les pratiques alimentaires sont inadaptées. L’accès limité à une alimentation appropriée, bon marché et nutritionnellement riche, sont parmi les déterminants importants d’une mauvaise situation nutritionnelle. Les actions menées dans le cadre du PFOA s’articulent autour de plusieurs thèmes dont les campagnes d’éducation nutritionnelle autour d’alimentations équilibrées.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter