Accueil » A la une » Ankadifotsy – La gendarmerie saisit sept tonnes de vanille
A la une Faits divers

Ankadifotsy – La gendarmerie saisit sept tonnes de vanille

La marchandise saisie a été présentée à la presse hier avant le transfert du dossier au parquet.

Plus de sept tonnes et demi de vanille préparée et une somme à plus de 102 millions d’ariary ont été saisies sur un Albanais. L’or vert saisi proviendrait de vols sur pied ou du marché noir.

Un peu plus de sept tonnes et demi de vanille stabilisée ainsi qu’une somme en liquide s’élevant à plus de 102 millions d’ariary sont tombées dans les mailles des filets du groupement de la gendarmerie nationale de la région Analamanga. Un opérateur économique de nationalité albanaise a été alerté. Ce ressortissant étranger travaille avec un Malgache. Cette saisie a été effectuée mercredi en pleine ville, à Befelatanana Ankadifotsy.

Sur la base d’informations, les limiers de la gendarmerie nationale ont décelé l’endroit où cette importante quantité de vanille a été entreposée. L’or vert découvert est destiné à l’exportation. Toutes les gousses avaient déjà été préparées. Une partie avait même déjà été conditionnée dans des cartons labellisés et était prête à être expédiée à l’extérieur par avion cargo.

L’étau s’est néanmoins resserré autour de l’Albanais, faute de papiers d’exportation et de documents attestant de la régularité de la provenance et de la collecte du produit. De source auprès de la gendarmerie nationale, le ressortissant albanais n’était en possession d’aucune pièce justifiant la légalité de l’activité qu’il exerce.

Activités clandestines

Des collectes ainsi que des exportations clandestines, contournant les dispositions procédurales en vigueur sont de ce fait mises sur le tapis. C’est tout un cheminement d’activités économiques clandestines, causant d’importants manques à gagner à l’Etat qui est mis à nu. À la lumière des informations communiquées par la gendarmerie, pareilles fraudes entretiennent des vols de vanille sur pied ainsi que les acquisitions sur le marché noir, comme ce serait la cas ici, au grand dam des planteurs et des collecteurs légaux ainsi que des exportateurs agrémentés.

Au fil de l’avancée de leur investigation, les gendarmes ont enchaîné les prises sur l’enquête, au point d’ouvrir la boîte de Pandore et de crever. l’abcès sur des fraudes encore plus sérieuses. En effet, il serait impossible qu’une cargaison de vanille sans papier puisse quitter le territoire, ce qui pourrait donc ouvrir sur l’existence probable de subterfuges en matière d’exportation.

Tout l’or vert a été conduit hier au camp de la Circonscription Inter-Régionale de la Gendarmerie Nationale à Antananarivo. L’affaire a été transférée au parquet après la clôture des enquêtes préliminaires.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter