Accueil » Social » Université d’Antananarivo – Le nombre d’étudiants en 1re année maintenu
Social

Université d’Antananarivo – Le nombre d’étudiants en 1re année maintenu

Plus  de  la  moitié  des  nouveaux  bacheliers  n’auront pas  accès  à  l’université.

Le nouveau calendrier universitaire est maintenu pour de nombreuses facultés au sein de l’université. Mais un décalage d’un semestre sera prévu pour les étudiants entrant en première année au sein de quelques facultés.

Toutes les mentions et facultés au niveau de l’université d’Antananarivo entament la nouvelle rentrée universitaire depuis le 2 novembre. Aucun changement ne sera apporté par rapport au nombre d’étudiants en première année à recevoir auprès de l’université d’Antananarivo. « La nouvelle année universitaire a commencé comme prévu le 2 novembre pour toutes les mentions au sein de l’université. Il y a des mentions qui n’ont pas encore terminé la précédente année universitaire. Pour cette année, le nombre de candidats qui devraient entrer en première année ne devrait pas avoir de changement par rapport à l’année dernière », indique une responsable au niveau de l’université d’Antanana­rivo.

Pour les nouveaux bacheliers, les concours d’entrée au niveau de différentes mentions devraient avoir un léger décalage, selon les explications. « Cela s’applique pour les premières années de la filière Agro et d’autres filières. Un décalage d’un semestre serait à prévoir pour la rentrée des nouveaux bacheliers de cette année », ajoute le responsable. Les autres facultés quant à elles, entrent dans les semestres impairs. « Les résultats des examens sont déjà affichés pour les facultés qui ont eu du retard. Elles entrent à présent dans la nouvelle année universitaire. Il s’agit par exemple de la S1 pour la première année, S3 pour les L2, S5 pour la L3 et le M1 c’est le S7, et enfin pour le M2 c’est le S9. C’est ce qui a été décidé par le conseil scientifique », enchaîne ce responsable. L’organisation des concours reste une prérogative de chaque établissement.

Barrières sanitaires

Chaque faculté s’organise par rapport à la mise en place des gestes barrières pour chaque niveau. « Pour le respect des gestes barrières, les étudiants ne devraient pas dépasser les deux cent dans une salle de cours », rappelle le responsable. Comme alternative, les cours pour certaines mentions se sont effectués en ligne. « Les facultés prennent leurs responsabilités face au respect des gestes barrières. Il y a donc des cours en présentiel et des cours délivrés à distance. Les étudiants sont répartis en groupe. Ainsi deux cent étudiants vont aller en salle par exemple. Tandis que d’autres auront le cours à distance », indique le responsable.

Pour le rattrapage des programmes manquants durant le confinement, chaque faculté s’organise afin de combler les matières qui n’ont pas été achevées à temps. « Pour ma part, j’ai une unité d’enseignement que je n’ai pas fini dans la précédente année universitaire. Et ce, à cause des différentes désorganisations dues à la crise sanitaire dans le pays. Pour les étudiants en classe supérieure, j’essaie de rattraper les leçons non encore achevées », indique un enseignant du département des Sciences.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter