Accueil » A la une » Football – Éliminatoires CAN : Les Barea jouent banco
A la une Sport

Football – Éliminatoires CAN : Les Barea jouent banco

Barea  et  Éléphants  s’affrontent  pour  la  deuxième  fois  en  l’espace  de  cinq  jours.

Deuxième confrontation en l’espace de cinq jours entre Barea et Éléphants de Côte d’Ivoire. Madagascar se fixe comme objectif de gagner pour repasser devant son adversaire du jour.

REPRENDRE la tête du groupe K. Voilà l’objectif des Barea pour la deuxième affiche avec les Éléphants, ce mardi à 16h au stade Barikadimy de Toamasina.

Après la première rencontre de jeudi dernier, la Côte d’Ivoire et Madagascar comptent six points. Derrière, le Niger et l’Éthiopie sont crédités de trois unités. Cependant, la Grande île doit se contenter de la deu­xième place. En cas d’égalité, le règlement des élimi­natoires de la CAN stipule que les équipes doivent être départagées selon les résultats des confrontations directes.

Lors de la deuxième journée de ces qualifications en novembre 2019, l’Éthiopie avait battu à domicile la Côte d’Ivoire. Si les Antilopes éthiopiens l’ont fait, il n’y a aucune raison pour que les Barea ne réussissent pas à en faire autant. D’ailleurs, les hommes de Nicolas Dupuis ont longtemps tenu tête aux Éléphants à Abidjan. Ils ont même dominé leurs vis-à-vis sur plusieurs actions. Les dribbles tranchants de Rayan Raveloson ont mis à mal l’arrière-garde adverse à plusieurs reprises.

Étincelle

La défense ivoirienne a fini par sauter sur la réalisation de Voavy Paulin. Tout ceci pour dire que les Barea disposent des ressources techniques et physiques pour prendre l’ascendant. Et ce n’est pas Serge Aurier, baladé par Paulin sur l’action du but, qui dira le contraire.

À cela, ils doivent ajouter l’étincelle qui leur avait permis d’illuminer la CAN 2019 en Égypte, cette touche de réussite insolente qui a fait leur succès.

Pour battre la Côte d’Ivoire, Nicolas Dupuis doit résoudre deux équations. Tout d’abord, faut-il garder le 4-2-3-1 ou faut-il revenir au 4-3-3 ? Les précédents résultats de l’équipe nationale malgache parlent en faveur du second schéma tactique.

Par la suite, quel joueur aligner pour remplacer Bôlida? Le technicien français dispose de différents profils pour compléter son attaque. Il peut procéder à du poste-pour poste avec Ramalingom ou bien repositionner Carolus sur un côté, afin de placer Gros ou Abdallah en pointe.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi