Accueil » Editorial » Ireaunie
Editorial

Ireaunie

Le 15 octobre est célébré la journée mondiale du Lavage des mains avec du savon. Aucune manifestation officielle, aucune cérémonie n’a marqué cette journée alors qu’une grande sensibilisation a été organisée dans ce sens dans le passé. Avoir de l’eau potable pour tous fait d’ailleurs part des objectifs du millénaire du développement. Il est vrai que les choses ont changé depuis, la situation s’est nettement détériorée en terme d’accessibilité à l’eau. La capitale connaît jusqu’à maintenant des problèmes d’approvisionnement en eau. À Madagascar le thème sonne ainsi comme un joli sarcasme. L’eau est devenue une denrée rare et luxueuse aussi bien en ville que dans les campagnes. Comment solliciter la population à laver les mains avec du savon quand le robinet ne fonctionne que vers deux heures du matin pour quelques gouttelettes. L’eau courante n’existe que dans 20% des écoles alors qu’en 2010 la coopération japonaise avait organisé une animation avec des volontaires japonais et un artiste malgache sur ce thème à l’intention des élèves des EPP et des CEG.

Au niveau de la population, près de 20 millions de personnes ne peuvent pas exécuter ce geste faute de dispositif approprié.

Des efforts ont été fournis par le pouvoir public pour juguler la contamination du coronavirus avec les moyens du bord. Mais la plupart des ménages ne disposent pas d’installations élémentaires pour se laver les mains. Avec du savon c’est une autre histoire.

La journée ne servait donc à rien. C’est comme si on prêchait dans le désert. Au sens propre.

La situation est pire dans les autres régions à l’image de celles du Sud en proie aujourd’hui à une famine chronique faute d’eau. La population est à terre dans beaucoup de communes du Sud où il n’y a plus ni à boire ni à manger. Se laver les mains ou le visage est un luxe que personne ne peut se permettre.

L’État est en train de mettre en place une politique pérenne pour mettre fin à cette situation mais en attendant le problème de l’eau nécessite une réponse rapide et claire. C’est le meilleur moyen pour venir à bout de cette ireaunie du sort.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi