Accueil » Régions » Insécurité alimentaire – Huit milliards d’ariary pour éliminer la malnutrition
Régions

Insécurité alimentaire – Huit milliards d’ariary pour éliminer la malnutrition

Des actions sont déjà en cours dans le Sud pour lutter contre la malnutrition.

Le gouvernement se mobilise pour éliminer la malnutrition dans le Sud. Les projets à mettre en œuvre doivent avoir des impacts sur la population.

Des projets pour l’élimination de la malnutrition vont se concrétiser dans le Sud. Le gouvernement a déclaré la disponibilité de 8,2 milliards ariary pour leur mise en œuvre. Le premier ministre Christian Ntsay a fait savoir qu’il s’agit de fonds de secours accordés à Madagascar, en cette sécheresse, suite à notre adhésion et à notre participation annuelle à l’African Risk Capacity, une mutuelle d’assurance au niveau de l’Union Africaine. C’était lors du conseil des ministres du 15 octobre qui s’est tenu à Antsohihy.

Le conseil des ministres décidera de toutes les dépenses dans cette lutte contre la malnutrition, à travers la mise en place de centres de réhabilitation nutritionnelle intensive et médicale. Ces centres seront installés à Ambovombe, à Tsihombe, à Ampanihy, à Beloha et à Amboasary Atsimo. La semaine prochaine, chaque ministre concerné va présenter des projets et des budgets prévisionnels, au conseil des ministres. Ils sont sollicités à présenter des projets dont les résultats seront concrets et durables, et qui auront des impacts sur les victimes de la malnutrition. Ces projets seront axés dans l’approvisionnement en eau potable, la distribution d’aliments sains et équilibrés, l’aide aux plus vulnérables, la prise en charge des malnutris.

Ce ne seront pas les premiers projets élaborés pour combattre la malnutrition dans les régions d’Anosy, d’Androy et d’Atsimo Andrefana. Depuis plusieurs années, l’État et ses partenaires, des organismes internationaux, des associations y interviennent pour tenter de gagner cette bataille. Mais, des années plus tard, la malnutrition fait encore des victimes. Cette année, plusieurs familles sont durement frappées par les impacts de la sécheresse, notamment, les habitants du district d’Amboasary Atsimo. Ils ne souffrent pas de malnutrition chronique, mais de malnutrition aigüe sévère, qui nécessite des interventions urgentes pour sauver leur vie. Des maires de ce district affirment que des enfants et des adultes meurent de faim, dans leur zone d’administration. Ils réclament aussi des projets à long terme, pour éradiquer ce fléau. « Tout ce dont nous avons besoin pour lutter contre la faim, c’est de l’eau. », propose Mbola Alphonse, maire de Behara, Amboasary Atsimo.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi