Océan indien

Maurice – Augmentation de la pension

Le troisième âge et la police sont la cible privilégiée des leaders politiques. Au congrès de l’Alliance Morisien, avant-hier, au n°18 (Belle- Rose–Quatre-Bornes), Pravind Jugnauth a surenchéri sur la proposition de Navin Ramgoolam, vendredi en rappelant son engagement aux aînés en 2014.

«Ramgoolam avait dit que ce n’était pas possible. Mais nous avons fait les efforts nécessaires car nos aînés doivent vivre confortablement. J’avais annoncé Rs 13 500 (1 350 000 ariary) pour mon prochain mandat. Ramgoolam a créé le doute dans votre esprit. Je vous annonce donc que la pension sera de Rs 9 000 (900 000 ariary) en décembre. Elle sera alignée sur le salaire minimum.» Il a aussi promis aux policiers, pompiers et gardiens de prison un well off performance bonus en décembre.

Par ailleurs, il a résumé le bilan de son mandat. «Municipalité, NDU pou dir ou zamé in trouv otan devlopman. Dan 20 sirkonskripsion éna devlopman ek péi inn vinn enn santier. » Il a énuméré ses grands projets comme Côte-d’Or et le Metro Express et ses actions pour les travailleurs – Workers’ Rights Act, 30 Remuneration Orders revus, soiante dix mille travailleurs payés par la MRA; Rs 1 000 (100 000 ariary)aux fonctionnaires en attendant le rapport du PRB ; prix du gaz passé de Rs 330 (33 000 ariary) à Rs 210 (21 000 ariary); gratuité pour les examens de SC et HSC et les institutions d’études supérieures.

Se concentrant sur l’alliance adverse, il a traité Ramgoolam de «gorer» : «Linn dir li pou tir tou kaméra. Bandi pou res bandi. Tifi Soornack inn kozé. Zot ti pé viv an koup, zot ena enn zanfan, mo dir li félisitasion. Tifi-la inn osi dir ti pé bat so mama. Eski sa dimounn-la ki ou pou met o pouvwar?» Sithanen serait le «vampire qui a aboli les tripartites. Eski ou pou les enn vanpir bwar ou disan ankor? Li get zis dan direksion kapitalis, avek tou kalité pakage pou zot.»

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter