Océan indien

La Réunion : Crash mortel d’un avion

Un Cessna s’est abimé près dans le secteur du volcan Piton de la Fournaise, avec à son bord quatre passagers. L’accident a fait deux morts.

Ce mercredi matin, un avion de tourisme s’est écrasé dans le secteur du Piton de la Fournaise, à environ
2 kilomètres de la route traversant la Plaine des Sables. Une zone très difficile d’accès.

Le monomoteur Cessna 572, immatriculé FOKDV avait décollé de l’aéroclub du Sud vers 9h30. La balise de détresse a été déclenchée à 10h14, selon le CROSS Réunion. Il s’est écrasé au sol quelques minutes plus tard, à proximité de la Plaine des Sables. Des recherches ont été immédiatement lancées.

Quatre personnes étaient à bord de l’aéronef. Deux morts et deux blessés graves sont à déplorer. Le pilote, Vincent Bouget, était accompagné de trois amis. Il a décollé à 9h30 de l’aéroclub du Sud. Moins d’une heure plus tard, son avion s’est crashé à 2 km de la route qui traverse la Plaine des Sables. L’accident a fait deux morts et deux blessés graves. Le pilote a survécu, il a été transporté avec la deuxième personne blessée vers le CHU de Saint-Pierre.

« Il est l’aéroclub du Sud depuis longtemps, c’est un instructeur », précise le président Gérard Mailly. À l’aéroclub, l’émotion est forte: «On se dit tous que ça pourrait être nous. Même si on fait tout pour ne pas que ça arrive, on sait que le risque existe».

Sauvetage

Ancien militaire, Vincent Bouget est co-pilote pour la compagnie Air Austral depuis 2011. «Les collègues sont sous le choc. Il est particulièrement apprécié, chez nous. Nous attendons plus d’informations sur son état de santé et espérons qu’il se remettra», a déclaré la compagnie en ajoutant avoir une pensée émue pour les personnes décédées.

Les personnels du peloton de la gendarmerie de haute montagne (PGHM) et du SAMU ont été acheminés sur place par l’hélicoptère de la section aérienne de la gendarmerie (SAG).

Une cellule de crise a été activée en préfecture à 10h30 et le plan ORSEC SATER (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile sauvetage aéro-terrestre) a été activé par le préfet à 10h40.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Saint-Pierre. La brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA) est saisie de l’enquête. Hier après-midi, la substitut du procureur était sur les lieux du crash, tout comme les officiers de gendarmerie. Les corps des deux personnes décédées ont été évacués, après désincarcération. Les deux survivants eux, avaient été transférés au CHU de Saint-Pierre en fin de matinée.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter