Accueil » Social » ROCADE-EST -La Rocade continue à se détériorer
Social

ROCADE-EST -La Rocade continue à se détériorer

Un  panneau  publicitaire  s’est  effondré  sur  la  Rocade.

La détérioration de la Rocade-Est se poursuit. Un panneau publicitaire sur la Rocade-Est, à Nanisana, est tombé, cette semaine. Des panneaux de signalisation sont détruits, un s’effondre à l’intérieur du jardin à Ambohimahitsy. Des barres métalliques sont sciées. Des fissures sont constatées sur la chaussée à Masay et à Nanisana. Une partie de la route s’affaisse à Nanisana. Plusieurs lampes ne sont plus allumées.

Des dégâts qui pourront encore être gérables, mais qui sont, tout de même, importants, étant donné que cette route n’est opérationnelle que depuis juin 2021. « Nous ne pouvons pas affirmer, tout de suite, s’il s’agit d’acte de vandalismes ou de défauts de matériels. Notre prestataire a effectué des descentes, ce matin (ndlr : hier matin), pour constater ce qui s’est passé. Nous attendons son rapport. », indique une source auprès de l’Agence routière de Madagascar (ARM), après l’effondrement du panneau publicitaire à Nanisana.

Elle souligne que des techniciens effectuent des contrôles chaque semaine pour détecter des possibilités de fissure ou des défauts techniques sur cette route mesurant 8,5 kilomètres. « En cas de dégâts, le prestataire passe tout de suite aux travaux de réhabilitation. C’est inclus dans la période de garantie. », enchaîne la source. Elle cite comme travaux effectués après l’ouverture de cette route, la réhabilitation d’un tronçon de route qui s’est affaissé, après des travaux effectués par la Jirama. Des responsables de fokontany aux alentours de la rocade affirment, par ailleurs, qu’il y a des malveillants qui détruisent cette infrastructure routière.

Malheureusement, les auteurs des lampadaires pillés, des barres métalliques sciées puis pillées, ne sont pas identifiés, jusqu’ici. L’ARM, pour sa part, a sensibilisé les fokontany aux alentours de cette Rocade, à la préserver

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter