Accueil » Sport » FOOTBALL – Can U23 -L’Uficasm endettée de plus de 170 millions ariary
Sport

FOOTBALL – Can U23 -L’Uficasm endettée de plus de 170 millions ariary

Solonirina  Raharijaona,  président  de  l’Uficasm  (à  g.)  lors de  la  conférence  de  presse  hier  au  siège  de  la  fédération.

Question de survie. En difficulté, l’union des footballeurs internationaux et des cadres sportifs malgaches (Uficasm) mandatée par la fédération malgache de football (Fmf) pour prendre en charge la préparation des Barea U23 en vue de la qualification à la Coupe d’Afrique des nations au Maroc en 2023, puis aux Jeux olympiques de Paris 2024 et à la Coupe du monde 2026, a présenté à la presse hier le rapport financier comportant les dépenses et les recettes de novembre 2021 à juin 2022. En collaboration avec l’association MADAS (Mobi­lisation associative pour le développemen t actif du sport), l’Uficasm est actuellement endettée de 170 380 000 ariary.

Les dépenses lors des événements organisés durant les huit mois dont lors des regroupements et matches amicaux en France e n novembre et en mars puis le tournoi de détection, suivi du regroupement et les matches amicaux contre le Club M mauricien en mai et juin à Madagascar, s’élèvent à 484 384 500 ariary. «Tous les frais liés aux déplacements de la délégation et les salaires des staffs, aux hébergements et restaurations ainsi que les équipements sportifs sont compris dans les dépenses relatives à chaque regroupement» souligne Solonirina Raharijaona, président de l’Uficasm. L’association n’a réuni que 314 044 500 ariary de recettes en organisant des matches amicaux en France et à Madagascar, la soirée de levée de fonds et aussi de la part des sponsors.

Dans le souhait de poursuivre le projet, l’association sollicite le public à remplir le stade Barea d’une capacité 43 000 places dont le prix d’entrée à 5000 ariary lors de la double confrontation des Barea face aux Pirates des Seychelles le samedi 24 septembre à 14h et le mardi 27 septembre à 13h.

Ceci pour combler le gap ainsi que les éventuelles dépenses à l’organisation de ces deux matches qui comptent pour le premier tour préliminaire qualificatif à la Can. «Au cas où nous n’arriverons pas à combler le gap, nous serons obligés d’interrompre le projet, même en cas de qualification» regrette le patron de l’association.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter