Accueil » Social » ÉDUCATION -L’UNICEF dénonce des anomalies
Social

ÉDUCATION -L’UNICEF dénonce des anomalies

L’éducation  dans  le  pays  est  en  difficulté.

En marge du sommet pour la transformation de l’Éducation à New York, le lauréat au baccalauréat général va porter des messages de la jeunesse malgache et notamment sur la situation alarmante des niveaux d’apprentissage dans le pays.

ALFA Narcisse Nambinintsoa, lauréat au baccalauréat e t qui va représenter les jeunes à New York, portera la déclaration des jeunes lors du sommet pour la transformation de l’Education qui se tien t à New York du 16 au 19 septembre. L’Unicef saisit cette occasion pour alerter sur la faiblesse alarmante des niveaux d’apprentissage. Ainsi, la prise de conscience face à l’état de l’éducation à Madagascar est soulevée.

Il s’agit de l’absence de continuité de l’État en matière de politiques éducatives, mais également le non-respect du droit à l’éducation (l’accessibilité, l’inclusion, la gratuité et l’obligatoriété, la non discrimination, l’égalité de chances et de traitement, le respect de la dignité, le respect de l’identité et la qualité). L’inapplication des textes légaux et réglementaires en vigueur, mais aussi la centralisation des ressources et des pouvoirs de prise de décision et la performance éducative insatisfaisante on t é té cons ta tés. Dans le cadre de la déclaration, le manque de motivation, la faible qualification et la répartition inéquitable des enseignants font partie des points soulevés lors de ce sommet. Dans ce sens un appel aux dirigeants, dont le Président de la République, a été fait. Il s’agit du respect du principe de continuité de l’État ou la dépolitisation de l’éducation, dont faire de l’éducation une obligation de résultats avec des indicateurs précis ; respecter et garantir l’application des textes en vigueur. Dans ce cas, la facilitation de l’adoption de la loi d’orientation de l’éducation et appliquer le PSE est mentionné ainsi que la valorisation du métier d’enseignant et la démocratisation de l’internet et le numérique pour tous.

Réformes adéquates

En ce qui concerne les réformes, les ministères en charge de l’Éducation sont invités à réformer le curriculum pour répondre aux besoins spécifiques des vingt-trois régions (éducation sexuelle, agriculture et élevage, leadership, l’entrepreneuriat, intégration du TICE, …). Dans ce cas, une harmonisation des mesures relatives aux écoles privées sur les classes spéciales ainsi que l’application du calendrier scolaire adapté à nos conditions socio-économiques et climatiques y sont mentionnés. Pour ce faire, l’UNICEF exhorte l’allocation des fonds nécessaires pour les arriérés des enseignants, les enseignants-chercheurs et les étudiants, ainsi que la vulga­risation des textes en vigueur régissant les ministères. Promouvoir l’éducation inclusive pour tous les trois ministères (continuum de l’éducation).

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter