Accueil » Faits divers » Betioky-Sud – Un albinos sauvé d’un vol d’organes
Faits divers

Betioky-Sud – Un albinos sauvé d’un vol d’organes

L’enfant albinos a été sauvé des mains des bandits après dix jours de captivité.

Enlevé lors d’une veillée funèbre, un garçonnet albinos a été arraché à ses ravisseurs. Ses kidnappeurs voulaient vendre ses yeux à des sorciers pour soi-disant préparer une potion d’invisibilité.

Un enfant albinos a échappé à un vol d’organes. Ses ravisseurs avaient planifié d’arracher ses yeux pour les vendre à prix d’or à des sorciers mais les gendarmes ont pris à contre pied leur plan. Après dix jours de captivité, le garçonnet a été arraché d’entre les mains de ses kidnappeurs. L’enfant a été enlevé dans le village de Befamoty Antanambahoa, district de Betioky-Sud, dans la nuit du 6 au 7 septembre, lors d’une veillée funèbre.

Le petit garçon a dormi aux côtés de sa grand-mère, dans une maison non loin du lieu de la veillée mortuaire.

Les ravisseurs ont profité de la situation. Vers 23h45, ils se sont introduits dans la maisonnette pour enlever l’enfant et tenir en respect sa grand-mère.

Période de rapts

Les voleurs d’organes se sont divisés en plusieurs groupes. Une partie a fait diversion, en tirant des coups de feu, pendant que l’autre s’est enfuie avec l’enfant dans la direction opposée.

Informé du rapt, l’officier de coordination de la gendarmerie nationale dans le district de Betioky-Sud s’est précipité sur le lieu du crime. Le fokonolona et la gendarmerie se sont entraidés pour instaurer des barrages.

« La collaboration avec le Dinabe a porté ses fruits. Hier, l’enfant a été repris sain et sauf à ses kidnappeurs. Trois personnes ont été arrêtées et deux fugitifs sont déjà identifiés », indique l’officier de coordination de la gendarmerie nationale dans le district de Betioky-Sud. Le poste avancé de la gendarmerie de Salobe a mobilisé ses éléments dans cette opération.

L’enfant enlevé, âgé de dix ans, a été abandonné par son père. Il habite avec sa mère et sa grand-mère. Selon les informations recueillies, une hausse de rapts de personnes albinos est enregistrée, chaque année, vers le mois de septembre. D’après les rumeurs, les sorciers se serviraient des yeux des victimes pour en faire une potion d’invisibilité et de vision nocturne, vendue aux dahalo.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter