Accueil » Social » Enseignement – Des écoles privées au bord de la faillite
Social

Enseignement – Des écoles privées au bord de la faillite

Une dizaine d’écoles privées de la capitale ont dû fermer leurs portes au début de la rentrée. Et ce à cause des lourdes charges financières laissées par les mois d’arrêts de l’enseignement « Des directeurs d’écoles m’avaient consulté par rapport à leurs cas. Certains m’ont informé qu’ils ont laissé la direction de leurs écoles à d’autres personnes. Et ce, moyennant une rémunération en fin du mois par le repreneur. La raison est qu’ils n’arrivent plus à maintenir l’activité pédagogique à cause des dettes » indique Harivelo Solofomanana, président des associations des directeurs d’écoles. Selon le président de l’association, les directeurs ou propriétaires d’écoles ont même rendus leurs autorisations d’ouverture. Les écoles n’arrivent plus à négocier auprès des propriétaires des locaux où les enseignements se déroulent. « Depuis la rentrée, des écoles ont été évincées par les bailleurs pour les loyers non payés. Les causes étant multiples, comme le non-paiement des loyers, de l’électricité et des salaires du personnel enseignant et administratif », enchaîne le responsable.

Trouver un terrain d’entente entre le paiement des écolages qui doit être effectué durant le confinement et la délivrance des convocations pour les classes d’examens. C’est l’un des problèmes que les écoles privées évoquent actuellement. Après négociation des parents d’élè­ves avec les responsables, des solutions ont été trouvées. « Nous sommes obligés de nous conformer aux différentes instructions en ce qui concerne les convocations », indique un directeur d’école à Anosibe.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi