A la une Economie

Tourisme : Des aéroports à Bekopaka et Ranohira

Le forum international Wave ouvre ses portes aujourd’hui. Les acteurs de l’industrie du tourisme attendent beaucoup de cet évènement.

Cohérence. Une cinquantaine de porteurs d’affaires, une vingtaine d’investisseurs qui se seraient déjà manifestés et de grandes marques hôtelières. Les superlatifs n’ont pas manqué le 12 juillet dernier lorsque le ministre du Transport Joel Randria­mandranto, a annoncé en grandes pompes la tenue de Wave, le premier forum international des investissements dans le tourisme et les transports. Nous y sommes. Date de l’ouverture de ce qui devrait être l’évènement phare dans le secteur du tourisme. Dire que les attentes sont énormes concernant Wave est un euphémisme à l’image de l’Adema (Aéro­ports de Madagascar) qui recherche activement des partenaires pour développer la dizaine d’aéroports sous son égide. «La date butoir pour les appels à manifestation d’intérêt a été repoussée au 30 septembre en vue justement de Wave», a souligné le directeur de développement commercial et du partenariat d’Adema, Léon Rakoto­havana. «Nous misons beaucoup sur ce rendez-vous car nous avons envoyé une vingtaine d’invitations à des investisseurs de plusieurs nationalités. Des Français, des Chinois, des Indonésiens, des Sud-africains, …» souligne-t-il. Il a expliqué que Wave sera une occasion pour l’Adema de présenter le potentiel de chacun des aéroports à travers des fiches d’opportunité respectives durant les rencontrent B to B qui y sont prévues.

Catalyseur
«Le modèle de partenariat dépendra ensuite de l’envergure de l’aéroport. Cela peut prendre la forme d’une joint venture, d’une concession ou autres», a précisé Léon Rakotohavana. Ce dernier de rappeler la volonté de l’Adema de faire des aéroports d’Antsiranana (site d’Andrakaka), de Mahajanga, de Toamasina et de Toliara des pôles d’éclatement pour les vols internationaux avec la possibilité d’accueillir des gros porteurs. Au-delà des principaux aéroports, notre interlocuteur a, également, souligné l’importance accrue des aéroports secondaires dans la volonté du gouvernement de renforcer la desserte aérienne vers les zones touristiques. Dans ce sens, il a fait savoir que deux projets seront, entre autres présentés avec les aéroports de Bekopaka et de Ranohira.

Les acteurs du tourisme saluent également la tenue de Wave. Le vice-président de la confédération du tourisme Tojo Razafimahefa loue l’initiative d’un «État catalyseur» à travers cet évènement. D’après lui, l’organisation de ce forum montre la volonté du gouvernement de booster ce secteur. Par ailleurs, il permettra également aux opérateurs malgaches de s’enquérir de la demande internationale en termes de prestation de service. «C’est l’occasion de savoir de ce qui se fait ailleurs et de voir ce que nous pouvons apporter pour améliorer nos offres», a-t-il précisé.

La tenue de Wave concorde avec la communication du régime de faire du tourisme son fer de lance pour la croissance «accélérée» du pays. Andry Rajoelina entend visiblement marquer le secteur de son empreinte à travers une synergie recherchée entre le transport et le tourisme. Le lancement des travaux sur les Pangalanes, la semaine de l’évènement, ne peut être anodin.