A la une Culture

Madajazzcar : Une édition dédiée à Haja Ravaloson

Célébrer trois décennies de découvertes et d’enivrements musicaux à travers le jazz. C’est ainsi que se redécouvre le festival Madajazzcar cette année.

Toujours plus grand, plus festif, mais par-dessus tout fédérateur des mélomanes de toutes les générations et de tous horizons, comme à l’accoutumée depuis trente éditions successives maintenant que s’affirme le festival international Madajazzcar. Après concertation au sein du comité d’organisation de cet événement unique en son genre dans le cosmos culturel national, il a ainsi été annoncé que la 30ème édition de cet illustre festival se tiendra du 3 au 17 octobre. Pour l’occasion, ce seront ainsi quinze jours de festivités et d’enchantement aux rythmes des mélodies du jazz qui égayeront la ville des Mille. Si pour l’heure les informations précises n’arrivent qu’au compte goutte auprès des inconditionnels de ce rendez-vous, on peut, d’ores et déjà, confirmer le fait que Madajazzcar aura une envergure inédite cette fois.

Désiré Razafindrazaka, président du comité d’organisation du festival d’affirmer « Au-delà de sa portée internationale à travers nos illustres invités d’outre-mer, on est ravi d’annoncer que la programmation de cette 30ème édition résonnera grandement aussi dans tout Madagascar ».

Une célébration qui sera marquée d’une pierre blanche par les organisateurs donc, la 30ème édition du festival international Madajazzcar brillera aussi par une touche de nostalgie dans sa programmation. Notamment à travers un vibrant hommage à Haja Ravaloson, membre émérite du comité d’organisation du festival depuis près d’un quart de siècle maintenant, récemment disparu laissant orphelin ce dernier.

Réussite
En outre, jouant toujours sur les aspects éclectique, populaire et à la fois contemporain, ainsi qu’évolutif du jazz, Madajazzcar confirme déjà également le passage du fameux groupe français Sax Machine sur la scène de l’Institut français de Madagascar (IFM) à Analakely. Sans oublier les autres scènes incontournables de la capitale comme le Cercle Germano-Malgache (CGM), l’université d’Antananarivo et évidemment l’Alliance française d’Antananarivo. « On promet une 30ème édition qui sera une aussi belle réussite que les précédentes, mais surtout une 30ème édition remplie d’émotions qui rendrait fier Haja Ravaloson avec son regard bienveillant de là où il est » confie Désiré Razafin­drazaka. Marquez vos agendas !

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter