Economie

Importation : 21% de droits de douane additionnels sur les huiles moteur

L’autorité nationale chargée des mesures correctives commerciales poursuit sur sa lancée dans la protection de l’industrie malgache. Dans ce sens, le directeur général Barthélémy a annoncé l’ouverture d’enquêtes pour la mise en place de mesures de sauvegarde pour les huiles végétales de cuisine, les huiles moteur et les savons en morceaux.

Dans l’attente des mesures définitives, des mesures provisoires ont été prises. Concrètement des droits de douane additionnels vont être en vigueur à partir du 1er septembre pour chacun de ces produits à l’importation avec respectivement 21%, 19% et 34%. Le directeur général d’expliquer que comme le veut la procédure, ce sont des entreprises malgaches qui ont saisi l’ANMCC pour l’ouverture des enquêtes. C’est ainsi l’Huilerie industrielle de Toamasina qui a saisi l’ANMCC pour une préenquête sur les huiles de cuisine, enquête menée depuis le mois de février. Pour les huiles moteur, c’est l’entreprise Moco qui siège également à Toamasina. Pour les savons en morceau, ce sont la Savonnerie Tropicale, la Société industrielle du Boeny, la SDOI (Savons et détergents de l’océan Indien) et l’Indosuma.

Les enquêtes ont été entamées le 14 août pour une durée de neuf mois au maximum. Toutes les parties prenantes seront approchées pour déterminer les mesures définitives à appliquer. D’après les explications de Barthélémy, l’ANMCC a ouvert les enquêtes car une hausse d’importation substantielle a été observée sur ces produits, menaçant les industries malgaches.