Culture

23e salon des jeux de société : « Un rendez-vous unique en son genre»

Durant deux semaines, le 23e Salon des jeux de société divertit ses adeptes à l’AFT à Andavamamba. Malgré la baisse de l’affluence, ceux qui ont répondu à l’appel avouent être satisfaits.

Bonne expérience. La 23e édition du Salon des jeux de société baisse les rideaux, ce jour. Les participants et l’organisation ont tiré de belles leçons d’une façon ou d’une autre. Du 3 au 17 août, la 23e édition du Salon des jeux de société animait le hall de l’ Alliance Française d’Andavamamba. Chacun a tiré une bonne partie de plaisir avec les différents programmes proposés.

« La différence est énorme entre jouer chez soi et être ici. Le fait d’être dans un lieu public pousse à être plus performant. Et les concours permettent de se mesurer avec un parfait inconnu. Mon cercle d’amis s’est agrandi et j’ai appris d’autres nouvelles disciplines », constate Sébastien, un jeune de vingt-deux ans. « Les journaux sont les seuls moyens pour moi de m’adonner aux jeux de société. Cet événement a un côté éducatif, social, et culturel à la fois. C’est très bien pour les enfants. L’ambiance est saine et conviviale. C’est un événement unique en son genre », explique Saholy Razafiniony, une mère de famille. « Je viens pour quatre éditions successives. J’ai découvert le Cluendo ici. Cette année, j’ai appris le Labyrinthe. Ce salon apporte du savoir et me permet de découvrir les autres jeux qui se pratiquent dans d’autres pays », racon te Anthonio Heritoavina, un collégien de quatorze ans.

Seul bémol

« Cette année, je me suis proposé à être animateur après avoir fréquenté ce salon depuis cinq ans. J’ai apporté huit nouveaux jeux pour accroître le plaisir lors de cette édition 2019 », relate Fenosoa Randrianasolo du club jeux de société Polytechnique Vontovorona.

La remise des lots des différents concours sur les plusieurs disciplines proposées se tiendront ce samedi 17 août à 15 heures, lors de la cérémonie de clôture du 23e volet du Salon des jeux de société. L’événement continue d’enchanter petits et grands durant les vingt-trois organisations. Le seul bémol de cette année a été la baisse de l’affluence en semaine due au changement du calendrier scolaire. « L’année prochaine, nous devons modifier les dates de notre événement par rapport au calendrier scolaire en vigueur », constate Manitra Razafindrabe, fondateur et premier responsable du Salon des jeux de société.