Accueil » Sport » Damiella Nomenjanahary – « Prête à donner le meilleur de moi-même »
Sport

Damiella Nomenjanahary – « Prête à donner le meilleur de moi-même »

Damiella Nomenjanahary disputera ses premières Olympiades à Tokyo.

Elle a déjà disputé le championnat d’Afrique à plusieurs reprises. Elle a déjà pris part au championnat du monde. Cette fois-ci, elle va disputer les Jeux Olym­piques. Damiella Nomen­janahary s’apprête à réaliser le rêve de tout athlète.

La judokate de 24 ans ira à Tokyo dans quelques jours. À une semaine de la compétition, elle se confie sur son ressenti à l’approche du jour J. « J’ai un peu peur, il faut l’avouer. C’est un événement unique, de très grande envergure, différent des Jeux des îles, du championnat d’Afrique ou du championnat du monde. J’ai le trac tout de même », admet-elle.

Il s’agit d’une immense opportunité. Et Damiella, qui évolue dans la catégorie des -63kg, entend bien la saisir. « Beaucoup de sportifs aimeraient participer aux JO. J’ai la chance de faire partie des qualifiées et j’en suis consciente. J’ai intensifié ma préparation depuis la confirmation de ma qualification et je suis prête à donner le meilleur de moi même », assure-t-elle.

Avant Tokyo, Damiella Nomenjanahary a peaufiné sa préparation au cours de plusieurs tournois internationaux. « Les derniers cham­pionnats continental et mondial m’ont permis d’affûter mes armes. Après, durant les périodes où il n’y avait pas de compétition, j’ai maintenu un rythme d’entraînement élevé, afin d’arriver à Tokyo dans les meilleures conditions », poursuit-elle.

Affûter les armes

La jeune judokate a été invitée par l’ambassadeur à la Résidence du Japon, jeudi dernier à Ivandry. L’occasion pour elle d’exprimer sa reconnaissance envers tous ceux qui l’ont aidée à atteindre cet objectif olympique.

«Merci au Japon car c,’est grâce à la collaboration avec le pays que je suis arrivée à ce niveau », a-t-elle lancé. Pour rappel, elle a effectué un stage sur le territoire nippon en 2018. « Merci également à Siteny Randrianasoloniaiko, président de la Fédération Malgache de Judo et un des maîtres qui m’a enseigné le judo depuis toute petite. Et merci au maître Ashik Houssen à Toliara, qui m’a également accompagnée depuis mes premiers pas dans cette discipline », a-t-elle conclu.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Damiella a été repêchée comme invitée aux J.O. Elle a été éliminée dès ses premiers combats aux Championnats d’Afrique et au Tournoi de Qualifications Olympiques, en tenant tout juste 30 secondes sur le tapis. Il ne suffit pas d’être courageuse. Le sport de haut niveau se joue au millimètre et notre judo est encore loin du judo international. Arrêtons de faire croire que ….