Accueil » Régions » Grève des étudiants-Toliara : Un mort et des blessés lors des manifestations
Régions

Grève des étudiants-Toliara : Un mort et des blessés lors des manifestations

La  grève  des  étudiants  reprendra  ce  jour  et  pénalisera  encore  les  commerçants de  la  ville  de  Toliara.

Les étudiants de l’Université de Toliara ont entamé leur deuxième jour de grève hier. Un mort et des blessés sont à déplorer.

Échauffourées continues. Un individu a été tué par balle réelle, hier matin. Des étudiants sont retournés dans les rues de Toliara pour réclamer leurs bourses impayées. Un groupe d’étudiants a quitté l’Université de Maninday à destination de la ville. Les forces de l’ordre ont dressé un barrage pour les empêcher de passer. Les pierres ont commencé à jaillir du côté des étudiants et les forces de l’ordre ont répliqué. Durant les échanges de tir, des individus ont pris la fuite dans les quartiers de Besasavy et de Betsingilo. Et c’est dans ces courses poursuites qu’un individu a été blessé par balle, puis est décédé durant son évacuation vers l’hôpital.

« Nous pensons que ce n’est pas un étudiant, mais un casseur. Des individus qui se sont mêlés aux étudiants, étaient en possession de cocktail Molotov », affirme le CIRGN d’Atsimo-Andrefana, le général Nixor Tsitambala sur une chaîne de télévision privée. D’autres personnes se sont blessées en escaladant des murs ou en tombant pendant leur fuite. Les forces de l’ordre ont ensuite accédé au campus de Maninday pensant cueillir le ou les leaders des manifestations qui s’y cachent.

Des étudiants, se disant emportés par la colère en voyant une personne tombée sous les balles, ont brûlé une maison du côté de la cité des professeurs à Maninday. Le pare-brise du véhicule de la police a reçu des rafales de pierres. Les accrochages ont duré près de six heures de temps.

Queue de poisson

Justin Bruto, de la Fédération des associations des étudiants de l’Université de Toliara parle d’une nouvelle reprise de la grève ce jour, malgré l’incident mortel. « Celui qui est décédé, n’est peut-être pas inscrit à l’Université de Toliara, mais le fait est que les forces de l’ordre n’ont pas hésité à refroidir quelqu’un. Même si celles-ci menacent de nous saisir, nous sommes encore prêts à les affronter et qu’elles nous tirent dessus! », réagit-il. Aucune négociation n’est pour l’heure entamée.

Le président de l’Université de Toliara, Andriamanantena Razafiarison, appelle au calme et, avec le Comité scientifique, décide de suspendre les activités pédagogiques jusqu’à nouvel ordre. Du côté du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la ministre Elia Béatrice Assoumacou est intervenue dans un communiqué de presse. Elle a évoqué des points de réponses aux revendications des étudiants. « Le ministère entreprend des efforts et procèdera avant la fête nationale au paiement du cinquième, du sixième et du septième mois de bourses », explique-t-elle.

Cependant, pour le cas de Maninday, les étudiants soutiennent qu’ils n’ont reçu que le premier mois de bourse et les équipements. Le personnel administratif technique (PAT), impayé également depuis trois mois, se verra payer d’ici le 26 juin. Il est enfin indiqué que le projet de digitalisation des étudiants et du PAT est en cours et la distribution des cartes Visa commencera à la fin du mois.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • A défaut d’argent dans les caisses etatiques, il n’y a qu’à payer en bitume et autres matériaux de construction…..apparement cela ne manque pas vu les stades et infrastructures en chantier ou finis..