Accueil » A la une » Fête nationale – La présence du public envisagée
A la une Politique

Fête nationale – La présence du public envisagée

Un  défilé  militaire dans un Mahamasina  en habits de lumière.

L’idée que le défilé militaire au stade Barea, à l’occasion de la fête nationale, se fasse en présence de public est envisagée. Une invitation pourrait être toutefois nécessaire.

Un public trié sur le volet. Cette option est sérieusement envisagée pour la parade militaire qui se déroulera au stade Barea, à Maha­masina, à l’occasion de la fête nationale.

Le défilé militaire du 26 juin se tiendra au stade de Mahamasina, officialise Andry Rajoelina, président de la République, mardi. Depuis, les membres du comité d’organisation de l’événement s’activent pour qu’il soit, autant que possible, à la hauteur du prestige du nouveau temple du foot malgache. Un objectif qui doit tenir compte, cependant, de la conjoncture sanitaire.

Le comité d’organisation de la fête nationale songerait à accueillir « huit-mille personnes », pour assister à la parade militaire, selon des sources avisées. Un chiffre qui correspond à la moitié de la capacité d’accueil de la tribune du stade Barea. Le coronavirus étant toujours à l’affût, le respect des gestes barrières, notamment, de la distanciation sanitaire est le principal souci. Si ce chiffre est retenu, il est probable que les membres de l’assistance seront espacés d’un ou de deux sièges.

Le défilé militaire de l’année dernière, sur l’avenue de l’indépendance a, également, eu un public. Une présence sur invitation de quelque deux cents personnalités civiles, militaires et diplomatiques. La formule de l’invitation sera certainement reprise cette année. Seulement, huit mille personnes, est un nombre conséquent.

Une parade en après-midi

Durant une interview, en marge de la visite des lieux par le président de la République, mardi, son conseiller spécial, Gérard Andriamanohisoa, a indiqué que les responsables du stade se préparent déjà à l’éventualité d’accueillir du public, le 26 juin. Le cas échéant, cinq des six entrées du stade peuvent être ouvertes afin d’éviter la cohue.

Étant donné l’envergure du stade et des points d’accès à la tribune et les gradins, faire respecter la distanciation sociale à huit mille personne sera aisé. La question qui s’impose est, qui seront ces invités ? Comme l’année dernière, les dignitaires des Forces de défense et de sécurité (FDS), seront de la fête. Le 26 juin correspond, d’autant plus, à l’anniversaire de la création de l’Armée. Il y aura, également, les chefs d’institution et les membres du corps diplomatique.

Comme le nombre de l’assistance pourrait être considérablement augmenté, tous les membres du gouvernement, cette fois-ci, devront pouvoir vivre en live la parade militaire. Ils n’étaient que cinq ministres, présents sur l’avenue de l’indépendance, l’année passée. Les parlementaires pourraient, aussi, être invités. Seulement, le gap de huit mille sera encore loin d’être comblé. Le 26 juin, le pays sera toujours sous le régime de l’état d’urgence sanitaire.

Le rassemblement est plafonné à deux cents personnes durant cette période d’urgence sanitaire. Un nombre conditionné par la dimension de l’endroit, cependant. Pour l’heure, l’option d’avoir un public « sur invitation », à la parade militaire, attend une décision ferme et officielle. En parallèle, une autre idée est sérieusement envisagée. Il s’agit de « tenir le défilé dans l’après-midi ».

La parade militaire devrait durer près de deux heures. À s’en tenir au scénario privilégié par les organisateurs, son coup d’envoi pourrait être donné en milieu d’après-midi. L’idée est qu’elle atteigne le début de soirée, afin qu’à l’instar des cérémonies d’ouverture des grands événements sportifs, le public et les téléspectateurs profitent du spectacle lumineux offert par les éclairages du stade Barea.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • En espérant que le PDT soit de retour de sa petite escapade familiale à l’étranger.
    il y a des chanceux et des passe droits ……nous aussi aurions aimé de saluer la famille en France
    mais pour le peuple c’est interdit !