Accueil » Sport » Eric Rabesandratana – « Un stage productif sur tous les plans »
Sport

Eric Rabesandratana – « Un stage productif sur tous les plans »

Rabe  confirme  que  le  travail  a  débouché  sur  du  positif.

Le sélectionneur a dressé un bilan des dix jours de regroupement, hier soir. Il se dit entièrement satisfait du groupe, des progrès réalisés et de l’état d’esprit montré par les joueurs.

PRODUCTIF. Voilà le qualificatif choisi par Éric Rabe­sandratana pour résumer le stage des Barea. Stage qui s’est conclu avec une ultime séance d’entraînement au stade d’Ambohidratrimo, hier en fin d’après-midi. Le nouveau patron de la sélection réaffirme la satisfaction qu’il avait déjà évoquée au début du rassemblement. «Le travail a été productif sur tous les plans, même s’il y a un décalage entre les expatriés et les locaux », confie-t-il. Logiquement, il a repéré plusieurs joueurs, susceptibles de composer son futur onze de départ. Cependant, il a tenu à garder le secret là-dessus.

Ces dix derniers jours, les Barea ont exploré différents aspects du football de haut niveau. À commencer par une préparation physique accentuée en salle, suivie de différents ateliers en petits groupes sur terrain et des affrontements dans des espaces réduits, sans oublier un match test samedi. Le tout effectué dans un rythme particulièrement intense par rapport à ce qu’on avait vu auparavant. « Ces travaux étaient importants pour retrouver de l’équilibre et du dynamisme. Important aussi pour mettre en place nos idées  pour le futur », poursuit-il.

Positif

Éric Rabesandratana réaffirme aussi qu’il est content de l’état d’esprit de ses joueurs. « Le groupe a été parfaitement réceptif. Les joueurs ont appris de nous et de notre façon de travailler. Certes, ce fut difficile pour certains car c’était très intense. Mais on est dans le positif avant le début des qualifications pour la Coupe du Monde. » Justement, les Barea attaqueront immédiatement les éliminatoires du Mondial lors de la prochaine fenêtre internationale. Alors, ce regroupement de dix jours a-t-il été suffisant pour s’y préparer. «Assez ? On saura en septembre », souffle le sélectionneur.

Pour conclure, il a laissé la porte ouverte aux autres joueurs, à ceux qui n’ont pas pu venir pour le regroupement de ce mois de juin notamment. « La sélection n’est fermée à personne », soutient-il. Rendez-vous donc dans trois mois, pour voir le niveau affiché par les Barea version Rabesandra­tana et pour voir si d’autres éléments viennent renforcer l’effectif.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter