Océan indien

Transport aérien – Guerre contre les tarifs abusifs d’Air Austral

Les manifestants n’ont pas pu discuter avec des représentants d’Air austral.

Tension devant l’agence d’Air Austral du Barachois, samedi matin. Des mani­festants y ont dénoncé les tarifs abusifs de la compagnie aérienne.

Samedi matin, plusieurs collectifs mahorais et malgaches se sont retrouvés devant la préfecture de Saint-Denis et l’agence Air Austral du Barachois pour dénoncer les «tarifs abusifs» pratiqués par la compagnie pour se rendre à Mayotte et Madagascar depuis La Réunion et la métropole.
Coup de colère d’une cinquantaine de mahorais et malgaches devant la préfecture et l’agence Air Austral de Saint-Denis située au Barachois. Une manifestation qui a eu lieu à l’appel de différentes associations et collectifs Re-Ma de La Réunion, MEM France, Civerevos, Autam, et Codim Mayotte.
Ils ont dénoncé les prix prohibitifs pratiqués par la compagnie aérienne Air Austral au départ de La Réunion et la métropole pour se rendre à Mayotte ou à Madagascar. «Les prix sont abusifs. Nous payons plus chers selon certaine période pour faire La Réunion-Mayotte que pour aller en métropole. Ce n’est pas normal», explique Abdallah Hassani, manifestant qui a répondu présent à l’appel des collectifs et associations.

Monopole d’Air Austral
Sur les pancartes des manifestants, on pouvait y lire des comparatifs de distance et de prix en fonction des destinations. «Vous pouvez faire un Paris-New-York à 300 euros alors qu’un Saint-Denis-Mayotte peut coûter plus de 700 euros», ajoute une autre manifestante. À tous les écouter, cette situation est à mettre sur le compte de la compagnie aérienne régionale Air Austral qui se trouve en situation de monopole entre La Réunion et Mayotte. «Elle pratique les prix qu’elle souhaite puisqu’il n’y a plus de concurrence», ajoute Abdallah Hassani.
Un problème qui se répète également vers Madagascar où Air Austral est présente dans le capital d’Air Madagascar et Ewa Air. L’ensemble des collectifs souhaite désormais que cette situation s’arrête. Reçue à la préfecture, la délégation a pu remettre un courrier qu’elle a adressé au ministère des Transports et égale­ment à différents ministères dont celui des Outre-mer. (…)
De son côté, Air Autral, qui a fait fermer son agence au moment de la manifestation, indique qu’elle apportera une réponse très prochainement assurant avoir pris en compte les «revendications» soulevées par les manifestants…
© JIR

5 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Quelle réponse Air Austral va apporter sinon bassiner que les surcharges carburants sont l’explication majeure . Cette compagnie prend les voyageurs pour des couillons . Un compagnie subventionnée qui doit sa survie avec essentiellement les capitaux de la région donc de l’Europe et de l’état Français . Le comble Air Mad qui s’est laissé embarquer par des vautours de l’ère Rajaonarimampianina dans un partenariat stratégique qui le désavantage énormément. La balle est maintenant du côté des autorités Malgaches qui ne peuvent pas ignorer cette situation pénalisante pour notre compagnie aérienne .Il faut briser ce monopole et appliquer à la lettre l’OPEN SKY .

  • Une compagnie de voleur qui pratique des tarifs abusifs, il est temps de stopper cette situation de monopole d’air austral. Maintenant pour venir à Madagascar rendre visite à famille il faut réfléchir surtout pour des familles modeste