Sport

Taekwondo ITF – A la recherche d’un nouveau souffle

Le stage de relance de ce week-end a réuni cent cinquante pratiquants. 

Stage de relance. Les deux plus hauts gradés malgaches du taekwondo ITF (International Taekwondo Federation) dont le pionnier de la discipline, Cyprien Michel Raheriharimahefa et le Colonel Michel Mampisanjy, élève du fondateur de la discipline, le Général Choi Hong Hi ont tenu un stage ce diamnche toute la journée au gymnase couvert de Mahamasina. Ces deux plus haut gradés ont été promus 8e dan l’an dernier.
Le stage a regroupé cent cinquante pratiquants de toutes les catégories d’âges venant de la capitale, d’Ambatolampy, Manjakandriana, Itasy, Tsiroanoandidy Toamasina et Toliara. La fédération, mise en place en 1992, a été dissoute il ya dix ans. Depuis, les clubs et associations ont poursuivi leurs activités entre autres les compétitions et stages et même des participations à des compétitions internationales. Cyprien a introduit cet art martial nord-coréen en 1989 en organisant une démonstration spectaculaire effectuée par six champions du monde au gymnase couvert de Mahamasina. Dans le cadre de la promotion et la vulgarisation de la discipline, un expert coréen, Kim Se In a formé de nombreux instructeurs sur le sol malgache de 1992 à 1995.
« Nous avons d’abord révisé et décortiqué les techniques de bases. C’est à la fois un stage d’initiation pour les enfants et débutants, et perfectionnement pour les gradés… Nous avons aussi abordé la méthodologie d’entrainement spécifique pour les instructeurs, les débutants et les combattants », a souligné Cyprien Michel Raheriharimahefa. Le colonel Michel Mampisanjy a, pour sa part, rappelé aux stagiaires les cinq principes de cet art dont la courtoisie, l’intégrité, la persévérance, le contrôle de soi et le courage ou l’esprit indomptable.
En marge du stage, les techniciens gradés du taekwondo ITF ont désigné les dirigeants de l’instance provisoire en vue des élections prévues l’an prochain. « Nous sommes en attente de la dérogation spéciale du ministère de la Jeunesse et des sports », informe le pionnier de la discipline. A l’issue d’une réunion extraordinaire, Vololoniaina Alda Rajhonson a été désignée à la tété de cette structure.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter