Culture

Dome RTA – ‘Zay, toujours émouvant de nostalgie et de romantisme

Malala s’est affiché avec grâce et élégance, tandis que Nary s’affirme toujours comme étant des plus charmants.

Un grand cabaret-concert inédit de sa part, c’est ainsi que le groupe ‘Zay et Ivenco ont annoncé leurs retrouvailles, au Dôme RTA à Ankorondrano, dans la soirée du vendredi. Promesse tenue de la part des deux parties, puisque le lieu était copieusement rempli et
sublimé avec maîtrise par les effets sonores et visuels qu’a déployés Ivenco. Ceci clôture la promotion de son dernier album « Tsy ho voavaliko », à la suite d’une grande tournée dans l’Hexagone. Ce rendez-vous a surtout brillé par l’engouement dont ont fait preuve les inconditionnels du duo Nary et Malala, venus chanter à l’unisson chacune des chansons qui passaient tout au long du concert. Le groupe ‘Zay fidèle à lui-même a tenu à satisfaire pleinement le public et à nourrir sa nostalgie, et ses nouveaux titres se sont affirmés aussi conquérants.
Créant l’émotion du début jusqu’à la fin, dès les premières notes de guitare, toute la salle fut constamment en émoi. Au-delà de la promotion du nouvel opus, Nary et Malala, accompagnés de leurs musiciens délectent le public d’un répertoire qui rappelle les débuts du groupe. De « Efa voatondro » à « Anontanio azy kely », ou encore « Malala », le public était en euphorie à l’annonce de chaque chanson par le duo sur la scène. D’autant plus qu’ils se sont plu à revisiter certaines de leurs compositions, en ajoutant entre autres plus d’entrain à leurs ballades romantiques. Pari gagné donc pour ‘Zay qui à l’aube d’un quart de siècle de carrière, confirme aussi son statut de groupe intemporel.