Social

Commerce – Les meubles en bois précieux hors de prix

Les armoires en palissandre coûtent 1 400 000 ariary, actuellement, au lieu de 900 000 ariary auparavant.

Les meubles en palissandre, ébène et bois de rose disparaissent petit à petit des étalages des grands magasins de meubles. Les prix ont grimpé à cause de la suspension de l’exploitation de bois précieux depuis le mois de février. « Le prix du bois a connu une hausse. Il n’existe presque plus de bois provenant de Moramanga. Un rondin de palissandre coûtait 150 000 ariary auparavant, actuellement, il est à 200 000 ariary. Le pin a également pris une hausse de 120 000 ariary le rondin au lieu de 80 000 ariary auparavant. Nos fournisseurs n’exploitent plus de bois mais se contentent des stocks. Ils sont entrain d’écouler leurs stocks et c’est la raison de cette hausse. Cela n’a pas tellement d’impact sur notre commerce. Si nous ne pouvons pas utiliser du palissandre, nous optons pour le pin », explique Julien, marchand de meubles aux 67ha. Des vendeurs de meubles en ligne déclarent que le palissandre est en rupture de stock et qu’ils sont obligés d’augmenter les prix des meubles. De plus il est difficile de trouver des bois comme le palissandre, selon l’administrateur de la page. Malgré la rupture, des familles vivant de l’exploitation de bois arrivent à survivre mais pas longtemps. Le palissandre et l’ébène demeurent des bois nobles très recherchés or le rendement commence à baisser.
L’exploitation est encore suspendue. Le ministre de l’Environnement et du développement durable, Alexandre Georget a annoncé, dans la présentation de cent jours, que c’est la base de reboisement qui déterminera le fait de reprendre ou non l’exploitation des bois précieux. Aucune déclaration ne change cette disposition pour le moment.

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Pour la cession d’autres bien dont le prix de cession est superieur a 5 000 € (hors electromenagers ou automobiles qui sont exoneres), vous etes redevable des prelevements sociaux sur les revenus du patrimoine au taux de 15,5   % sur la plus-value realisee .