AUTOROUTE TANA-TOAMASINA - Les grands travaux attendent le permis environnemental


Les grands travaux sur la future autoroute qui reliera Antananarivo et Toamasina n’ont pas encore commencé. « Ils ne peuvent être réalisés, sans permis environnemental », communique le ministère de l’Environnement et du développement durable, hier. L’étude d’impact environnemental a déjà commencé, en 2022. Actuellement, l’Office national pour l’environnement (ONE) et le comité technique procèdent à l’évaluation environnementale. Elle consiste à vérifier si, dans son étude, le promoteur du projet a bien considéré les enjeux environnementaux et sociaux. S’il a proposé des mesures pour prévenir et/ou corriger les effets néfastes prévisibles de l’investissement sur l’environnement. Et si ces mesures sont suffisantes et appropriées. Cette évaluation doit, également, prendre en compte toutes les autres dimensions de l’environnement. Elle mettra en relief que le projet soumis est celui du moindre impact. Si les grands travaux doivent attendre, le tracé de la première partie de l’autoroute, entre Antananarivo et Anjozorobe, le pré-terrassement et l’ouverture, ainsi que la construction de la route des engins, sont en cours, selon le ministère des Travaux publics. Les expropriés, quant à eux, attendent que l’État les indemnise.
Plus récente Plus ancienne