Faits divers

Emplois bidons – Un Mauricien et ses comparses écroués

Fin du parcours.  Traduits avant-hier devant le parquet près du tribunal de première instance à Antananarivo, trois personnes dont un Mauricien ont été placées en détention préventive à la maison centrale d’Antanimora. Ils sont inculpés pour escroquerie aggravée de faux et usage de faux, dont plus d’une centaine de personnes à la recherche de travail à l’étranger en ont fait les frais.

Les prévenus se sont fait coincer vendredi à Soarano et sur les escaliers qui montent jusqu’à Antaninarenina par les limiers du service central des enquêtes spécialisées auprès du ministère de la Sécurité publique.  La police a mis au point une opération lorsque le ministère des Affaires étrangères  a déposé une plainte contre un ressortissant mauricien et ses comparses, soupçonnés d’effectuer des envois suspects de travailleurs dans l’île sœur.

Après vérification, il s’est avéré que les emplois en question sont bidons. Pour arriver à leurs fins, les malfaiteurs utilisent des faux cachets et usurpent le ministère des Affaires étrangères. Ne se doutant de rien, les personnes qu’ils roulent dans la farine font le nécessaire pour régler leurs documents de voyage. Au passage, les escrocs leur demande une somme s’élevant à cent mille arriary.

Le pot-aux-roses a été découvert dès que le ministère des Affaires étrangères a été informé de ces subterfuges.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter