A la une Faits divers

Ivato – Braquage de pactole et de devises

Trois bandits munis d’arme de poing ont braqué un resto-bar géré par un quinquagénaire chinois. La bande a dérobé le numéraire et tout l’objet de valeur.

Une vague de terreur s’est abattue à Ivato dans la nuit de mercredi à jeudi. Aux alentours de 22 heures, un trio criminel a assailli un resto-bar, dont le gérant est un ressortissant chinois. De source auprès de la Circonscription Inter-Régionale de la Gendar­merie Nationale (CIRGN) à Antananarivo, les malfaiteurs se sont introduits dans l’établissement en se faisant passer pour de simples clients. N’y ayant vu que du feu, le personnel du restaurant les a laissés entrer et reçus comme des consommateurs normaux, avant qu’ils ne se retournent.

Selon les informations communiquées, les bandits ont sorti leurs armes au moment où les employés s’y attendaient le moins. Les malfaiteurs ont dégainé une arme automatique et brandi des barres de fer rond. D’emblée, le trio criminel a tenu en respect les personnes qui se trouvaient sur place. Deux serveuses âgées respectivement de seize et quarante ans ont été ligotées par la bande. Le même sort attendait le gérant chinois, âgé pour sa part de soixante-cinq ans. Les victimes sont sous le choc après les maltraitances qu’elles ont endurées mais l’agression ne leur a toutefois pas infligé des graves blessures nécessitant hospitalisation.

Menaces
Les assaillants auraient juste exhibé leurs armes pour intimider et tenir en respect les personnes prises pour cible, sans pour autant les utiliser contre elles. D’ailleurs, aucun coup de feu n’a été tiré au moment des faits. Après avoir maîtrisé leurs victimes, les bandits ont fouillé la caisse et les locaux du restaurant pour faire main basse sur le numéraire et tous les objets de valeur à portée des mains.

D’après les préjudices déclarés aux gendarmes, les braqueurs qui se sont fait passer pour des clients ont fait main basse sur dix millions d’ariary en liquide ainsi que des devises, dont cinq cents dollars américains ainsi que deux cents euros. La bande a, dans la foulée dépouillé les victimes de trois téléphones portables. En mettant à sac le local, les voleurs sont tombés sur trois ordinateurs portables, deux portes-dossiers ainsi qu’une carte de résident et un passeport qu’ils ont dérobés sans aucune hésitation.

Le gang a campé sur place pendant quelques minutes pour s’emparer des objets de valeur présents jusqu’au dernier. Les braqueurs avaient déjà réussi à prendre le large lorsque les gendarmes du poste avancé de la commune d’Ivato se sont dépêchés sur place pour engager une poursuite et ouvert une enquête. Les recherches que les éléments d’interventions ont menées sans tarder se sont toutefois avérées infructueuses.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter