A la une Economie

Gouvernance financière – Nouveaux équipements pour gérer le personnel de l’État

Le chef du Gouvernement, présent à la réception des équipements informatiques pour gérer le personnel de l’État.

Hier, soixante dix-huit ordinateurs complets et quatre serveurs redondants ont été officiellement remis à l’État de la part de l’Union Européenne. C’est en présence du Premier ministre Christian Ntsay que les nouveaux équipements sont reçus au nom de l’État. Ils seront utilisés au profit du système informatique de gestion du personnel de l’État à travers le logiciel Augure. La gestion des carrières et des compétences au niveau du personnel de l’État est désormais informatisée afin de réduire les pertes financières conséquentes vu le poids des salaires des fonctionnaires dans le budget de l’État.

L’Application Unique de Gestion Uniforme des Ressources humaines de l’État ou Augure est gérée au niveau de vingt ministères ,de vingt-deux régions administratives avec deux sites centraux implantés au sein du ministère de l’Économie et des finances et au niveau du ministère en charge de la fonction publique. « Des enquêtes sont menées pour voir qui continuent à percevoir leurs soldes sans être fonctionnaires », affirme la ministre Ramampy Gisèle, chargée de la fonction publique. « Ces équipements vont permettre de continuer à améliorer l’environnement global concernant la gestion du personnel l’État. Tout cela démontre l’importance d’en finir avec les fonctionnaires fantômes ici et là dans les organismes publics, dans les différents ministères et institutions de l’État, d’en finir avec les vingt trois mille personnes qui perçoivent de l’argent public mais qui ne sont pas dans le système Augure», selon Richard Randriamandrato, ministre en charge des finances. Dans son dernier rapport vers la fin de l’année 2019, la Cour des Comptes a déjà émis des recommandations à par rapport à la gestion de la solde des fonctionnaires à travers le logiciel Augure.

« J’ai personnellement pris la responsabilité d’une part de sécuriser d’abord la base de données au sein du ministère de l’Économie et des finances et d’autre part d’accélérer un peu le calendrier pour cette remise des équipements venant de l’Union Européenne qui travaille d’arrache-pied pour que nous puissions mettre en œuvre les programmes visant à soutenir la politique du Président de la République dans le cadre de l’Émergence », avance le grand argentier Richard Randriamandrato. Pour l’ambassadeur de l’Union Européenne à Madagascar, Giovanni Di Girolamo, « L’objectif c’est exactement d’appuyer la gestion des finances publiques en évitant a priori les pertes ».Les recrutements, les progressions de carrière, les affectations, le paiement de la solde seront gérés à travers les nouveaux équipements reçus par l’État. L’argent du contribuable sert à payer les fonctionnaires, et c’est dans l’optique d’une rationalisation des dépenses publiques qu’une gestion informatisée du personnel de l’État s’impose. Par rapport à l’octroi d’équipements, l’ambassadeur de l’Union Européenne rappelle que « C’est pour assurer la bonne gouvernance, la bonne gestion des ressources publiques en ligne avec la politique du Gouvernement. Vu que le Gouvernement a ouvert ce chantier, ce qui est très important pour l’État et on va le soutenir »