Accueil » Social » Enseignement supérieur – Des formations professionnalisantes
Social

Enseignement supérieur – Des formations professionnalisantes

La  FOAD  supplée  la  faible  capacité  des  universités à  accueillir  les  nouveaux  bacheliers.

Les diplômés de l’an 2021 ne sont pas obligés d’attendre la prochaine rentrée universitaire pour entamer les études supérieures.

U ne alternative pour les nouveaux bacheliers. Si le s formations académiques sont inaccessibles, aux nouveaux bacheliers, en cette année universitaire 2021-2022, l’université d’Antananarivo offre comme option, des formations professionnalisantes. « La plupart des facultés ont des formations professionnalisantes », affirme Pierre Ravelonandro, vice-président de l’université d’Antananarivo, hier.

Il cite, entre autres, la Formation ouverte et à distance (FOAD) de la mention Gestion, la Formation professionnelle en travail social et développement de la mention Sociologie, auprès du domaine des Sciences de la société. La formation en Cosmétologie, auprès de la faculté des Sciences. Les sciences des Mines et de géologie, les sciences de l’eau de l’École supérieure et polytechnique d’Antananarivo. « Même la faculté de Médecine a une formation professionnalisante », ajoute Pierre Ravelonandro.

À la différence des formations académiques, il serait plus facile de trouver un emploi, avec les formations professionnalisantes. « Les formations sont plus pointues. Elles répondent aux besoins de l’emploi, car le secteur privé y participe. Le secteur privé connaît les critères requis par le secteur emploi », enchaîne Pierre Ravelonandro. Par contre, les sortants ne seront pas aptes à faire des travaux de recherche.

Places limitées

Les formations sont payantes. Les frais de scolarité sont différents d’une formation à une autre. Pour la FOAD, une année universitaire coûterait dans les 520 000 ariary.

La formation est sanctionnée par un diplôme de Licence ou de Master. Les places sont limitées. L’École supérieure de polytechnique d’Antananarivo recevrait une vingtaine d’étudiants par formation. La FOAD, par contre, ne limiterait pas le nombre d’étudiants par niveau. « Il s’agit d’une formation en ligne, donc, tout le monde peut s’inscrire, aussi bien les nouveaux diplômés que ceux qui travaillent déjà », explique une source au sein de la FOAD. Près de cent-mille jeunes ont réussi l’examen du baccalauréat dans tout Madagascar, en 2021. Combien pourront suivre des études supérieures?

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter