Accueil » Faits divers » Insécurité – Quatre gendarmes tués en une semaine
Faits divers

Insécurité – Quatre gendarmes tués en une semaine

Hier, la gendarmerie nationale a déploré la perte du gendarme hors classe Boromé Ratovoson. L’escadron auquel il appartenait est tombé nez à nez avec des dahalo vendredi, à Ankijana Bemandrona, commune de Marotsipoy, district d’Anjozorobe. Il est mort par balle dans cette embuscade. Des éléments du commandant du groupement d’Analamanga étaient toujours à la poursuite des malfaiteurs, hier.

Seulement pour la semaine passée, trois affrontements meurtriers ont eu lieu où quatre gendarmes ont été abattus.

« La lutte contre l’insécurité dans quelques régions du pays était violente ces derniers temps. La gendarmerie ne capitulera pas face à cela », selon le secrétariat d’État chargé de la gendarmerie nationale.

Pour le défunt Ratovoson, un dernier hommage lui a été rendu à Ankadilalana, dans les locaux de la circonscription inter-régionale de la gendarmerie nationale (CIRGN) d’Antananarivo.

La gendarmerie offre à ses héros une prime de bravoure, une bonification d’ancienneté en port de grade, une lettre de félicitations, une prise en charge intégrale de tous les soins et hospitalisations, sans oublier la prime de risques. Une somme de 10 millions d’ariary est également donnée à la famille d’un ou d’une gendarme décédé(e).

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi