Régions

Environnement – Vision commune dans la gestion des mangroves

Nouvelle étape. La surexploitation des mangroves avait besoin d’une nouvelle gouvernance. Le ministère de l’Environnement et du développement durable et le ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche s’allient pour protéger les mangroves. Une signature d’engagement s’est tenue avant-hier, au Carlton Anosy.

Suite à un atelier national sur la gouvernance des mangroves à Toliara, au mois de juillet, des signes de dégradations généralisées de mangroves ont été constatés. Les exploitations et les coupes des bois illicites s’intensifient au rythme croissant des besoins des populations. La perte de couverture de forêts de mangroves est estimée à 7 % de leur superficie totale entre 1997 et 2005. En 2012, 7 000 à 8 000 ha sont perdus, selon une étude.

Une perte de 13 % est enregistrée actuellement selon le ministère de l’Environnement et du développement
durable. Cela a un impact direct sur la production de crevettes et l’écosystème d’où la raréfaction des cocons pour la production de soie sauvage, et la diminution du miel de palétuvier.

D’après Lucien Ranarivelo, ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Madagascar ne produit plus que 3 500 tonnes de crevettes contre 9 000 tonnes en 1999. C’est l’une des raisons de la collaboration des deux ministères. Cette gouvernance concerne l’amélioration du cadre juridique et réglementaire, la coordination
intersectorielle et interinstitutionnelle, l’instauration de partenariat stratégique entre tous les acteurs.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter