Politique

Communales – Les députés du Tiako i Mada­gasikara montent au créneau

Bien que l’Institution en charge de l’organisation des élections s’affaire aux préparatifs des communales, les députés du Tiako i Mada­gasikara (TIM), dans l’autre côté, ont dénoncé un cas qu’ils qualifient de tentative de manipulation de la liste électorale dans une circonscription dans la capitale. En marge d’une conférence de presse tenue à Antanina­renina, hier, l’élue Hanitra Razafimanantsoa a pointé du doigt les « lacunes » observées à l’approche des scrutins du 27 novembre.

Les élus sous la bannière du TIM s’inquiètent à ce que les élections soient éventuellement entachées de fraudes. Une situation qui est démentie par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Joint au téléphone, le vice-président Thierry Rakotonarivo d’expliquer « aucun changement n’est apporté sur la liste électorale utilisée aux législatives du 27 mai. Et la même liste sera utilisée le 27 novembre. Aucun rajout ni retranchement n’a été effectué ».

Depuis l’ouverture officielle de la campagne électorale, le TIM s’investit pour la sensibilisation des citoyens de veiller sur la transparence des votes. Les élus s’interrogent, toutefois, sur la nomination des chefs Fokontany qui adviennent dans les communautés de base durant le processus électoral. Quelques semaines plus tôt, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Tianarivelo Razafimahefa a déjà apporté des éclaircissements sur la décision prise par le gouvernement, notamment sur le remplacement des chefs Fokontany. « L’objectif vise à instaurer une nouvelle vision après les échecs de gestion depuis l’Indépendance. La décision a trait à une restructuration suite aux doléances des usagers », a expliqué ce membre du gouvernement.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter