Accueil » A la une » Présidentielle – Les candidats snobent la Ceni
A la une Politique

Présidentielle – Les candidats snobent la Ceni

Thierry Rakotonarivo donne jusqu’à aujourd’hui 15h aux candidats pour confronter les PV afin de dissiper les doutes. 

Face aux différentes contestations, la CENI a demandé une confrontation des procès verbaux, hier. Une initiative boudée par les candidats et leurs représentants.

Puéril. Les candidats à l’élec­tion présidentielle et leurs représentants ont boudé une séance de confrontation des procès verbaux (PV), des traitements des résultats au niveau des Sections matérielles de vote (SRMV), hier. Une initiative pour faire taire les rumeurs et les appréhensions avant la publication officielle des résultats provisoires du premier tour, ce week-end.
« Nous vous attendons jusqu’à demain [ce jour]. Si vous ne venez pas alors, arrêtez les rumeurs et les dénigrements », fulmine Thierry Rakoto­narivo, vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), hier, au siège de cet organe, à Alarobia, hier. Outrée par les attaques et multiples accusations des camps des candidats à l’élection présidentielle, la CENI a décidé, hier matin, de faire une confrontation de ses PV avec ceux des candidats.
Une décision prise suite aux « exigences », des candidats. À partir de midi-trente, la CENI a lancé l’appel sur le journal de quelques stations radios, suivi d’une invitation par sms. Fixé à 15 heures 30 minutes, ni candidat, ni représentant, n’ont été présents au rendez-vous, jusqu’à 17 heures. Le représentant du candidat Andry Rajoelina a bien fait un saut à Alarobia, mais pour déposer « une demande d’explications ».
Les Oranges voudraient des explications sur le processus de traitement des résultats par la CENI, notamment le volet informatique. Des points qui leur ont été expliqués, quotidiennement, pourtant, avant qu’ils ne se retirent du suivi de la publication des résultats du premier tour de la présidentielle.

Dissiper les doutes
L’écurie du candidat Rajoelina, justement, est l’une de ceux qui exigent la confrontation des PV. Une demande qu’elle a formulée, hier, à la Haute cour constitutionnelle (HCC). Les Oranges affirment, également, tout comme le camp du candidat Marc Ravalomanana, avoir l’ensemble des résultats et détenir des preuves d’incohérence dans les résultats, voire de bidouillages.
La loi prévoit que seuls les PV autocopiants reçus par les délégués mandatés par les candidats au niveau des SRMV et des 24 822 bureaux de vote, ont valeur juridique. Affirmer avoir tous les résultats et réclamer des confrontations impliquerait alors des PV à confronter.
Les représentants du candidat Ravalomanana, postés à Alarobia, se sont con­ten­tés d’observer l’échan­ge des membres de la CENI avec la presse, hier. L’un d’eux s’est défendu en soutenant n’avoir reçu le message de la CENI qu’à 15 heures. Ils ont alors, toute la journée d’aujourd’hui pour confronter leurs résultats avec ceux de la CENI. La confrontation des PV au niveau des SRMV est faite, aussi, pour dissiper les doutes des candidats sur la fiabilité du logiciel de traitement des résultats utilisés par la CENI.
« Confrontons alors les PV des travaux des SRMV. Une étape où les travaux se sont faits manuellement », indique le vice-président de la CENI. Le cas échéant, la CENI a indiqué qu’elle est prête à procéder à la confrontation des procès verbaux de chaque bureau de vote et même des fiches de décompte des voix. Une comparaison des résultats matériels avec ceux informatisés est, aussi, possible.
« Si réellement, il s’avère qu’il y a un problème dans le logiciel, la CENI s’engage à prendre les mesures qui s’imposent », affirme Thierry Rakotonarivo, sur la radio Antsiva. À Alarobia, hier, il a été dit que la CENI est disposée à procéder à un recomptage des bulletins de vote si cela est nécessaire.
« Le processus électoral a besoin d’apaisement et de la confiance de tous, c’est pour çà que nous jouons la transparence. Nous demandons aux représentants de tous les candidats d’apporter leurs résultats et de procéder à la confrontation », soutient le vice-président de la CENI. Les camps qui affirment leur appréhension vis-à-vis de la CENI sont ceux qui devraient être qualifiés pour le deuxième tour.
Sauf si, contrairement à ce qu’ils affirment, ils n’ont pas l’ensemble des PV, ou que certains auraient des idées extrajudiciaires en tête, ne pas accepter la proposition de la CENI est incompréhensible. Autrement, il faudrait attendre la publication des résultats provisoires et s’en remettre à la HCC, à qui appartient le dernier mot sur les litiges et l’issue définitive du scrutin.

11 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Mila mijoro hatrany ianareo ry CENI fa mitady hifehy anareo mihintsy ireto Ravalo sy Rajoelina ireto fa samy te hahazo 1ère tour daholo angamba dia manao ny fomba rehetra hanankorontanana.

    • Ravalomanana no hitako ho manao be marenina, sy miniana mandaha ilay fampitahana, ary mazava anie izao fa izy no tena be atidoha sy manao ny tsy rariny amin’ny vahoaka malgasy eh, porofoan’izany ny fanambarany fa mandresy 1 er tour izy.

  • Antso atao ho an’ny rehetra mila fanamarinana izany ataon’ny CENI izany ary tena fanehoana ny fangaharaharana tanteraka, koa tsy tokony hifanenjika intsony ny rehetra @zao fa hanantona ny CENI dia vita.

  • Mba hialana amin’ny tsaho maro samihafa dia tsara hatrany raha atao mazava toy izao ity fanisam-bato ity. Mety misy ny tsy fitoviana fa mino aho fa tsy hitarika korontana eto amin-tsika izany.

    • izay mihitsy, ary efa miezaka anie ny CENI mampiseho fa mangarahara ny fifidianana fa nefa mbola odian’ireo kandida fanina sy tsy henoina mba hananany rariny amin’ilay hoe CENI no tompon’antoka amin’ny raharaha ratsy eh.

      • Raha tsy mahaleo tena ity rantsana ity dia efa ela no rodana tanteraka, voafehiny tsara ny asany alou hatreto, nefa mila ny fiaraha-miasa avy @rehetra izy mba hahatontosany sy hampisy vokatra tsara ny andraikitra tanterahiny

  • Efa fanaovana tsinotsinona ny CENI tokoa izao, indrindra fa ingahy ravalomanana satria nilaozany nandeha nijery baolina indray, izany ve no mendrika hatao ho filoha, Amiko misy zavatra tsy mazavazava ao matoa manao ohatr’izao ireo kandida.

  • za aloha mandinika fa misy tena misy tsy milamina ny haton’ny CENI e,fa ahoana ny kandida 2 samy mahita ny isany vatony avy ary mitovy fa fotsiny hoe samy mitarika ny andaniny @ ankilany,dia eo fotsiny no mampitahy hoe iza no tena marina,fa tena misy tsy milamina mintsy raha eo anivony CENI,tena misy tsy mazava,dia sanatria ireo no hampiteraka korontana eto!?

  • Manao tsinotsinona ny CENi mihitsy ingaha Rajoelina sy Marc,izy ireo no nangataka ny hanaovana ilay confrontation nefa io ny CENI vonona anao ilay confrontation dia ry zareo indray no tsy tonga,aza manaiky baikon’ireo intsony ry CENI a.

Voir aussi