Actualités Economie

Sommet de la francophonie – Le code de la route sera de rigueur

Le code de la route va enfin être appliqué. À l’approche du sommet de la Franco­phonie, les éléments des forces de l’ordre sont plus intransigeants que jamais, envers les transporteurs ainsi que pour toutes irrégularités concernant la circulation. La fluidité de la circulation serait le mot d’ordre, pendant ce sommet. Les agents chargés de la circulation n’hésitent pas à inscrire une contravention pour les motards (conducteur et passager) qui ne portent pas de casque. Elles contrôlent à la loupe les papiers des véhicules et ceux des automobilistes.
Rado Rajoelison, secrétaire général du ministère du Transport et de la météorologie a expliqué, hier, que tous comportements qui dépassent le code de la route, seront passibles de sanctions. « Nous ne tolérerons pas les emplacements sauvages, l’arrêt-minute au niveau des stationnements doit être respecté », cite-t-il comme exemple. Les sanctions à appliquer sont celles qui sont inscrites dans le code.
Le préfet de police d’Anta­nanarivo, Robert Randrian­jarisoa, rappelle l’interdiction de la circulation des pousse-pousse et des charrettes en ville, « nuit et jour ». Une réunion sur cette décision est prévue se tenir, ce jour.
Par contre, ni le ministère du Transport et de la météorologie, ni la préfecture de police à Antananarivo n’ont confirmé les « rumeurs » sur l’interdiction de circulation pour les scooters, pendant le sommet de la Francophonie.

M.R.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • J’espère que ces mesures seront toujours effectives même après le sommet de la francophonie, car nombreux sont les chauffards qui circulent sur la route. L’Etat doit être plus ferme vis-à-vis de la sécurité routière, il y a trop de débordements, et qui sont souvent la cause des bouchons.