Accueil » Economie » Transport aérien – Le business plan tarde à accoucher
Economie

Transport aérien – Le business plan tarde à accoucher

Le redécollage  d’Air Madagascar  se fait attendre.

Annoncé être en préparation depuis la fin de l’année dernière, le plan de relance d’Air Madagascar devait être dévoilé au plus tard à la fin du mois précédent. Cepen­dant, arrivé à cette échéance, aucun indice, ne serait-ce que l’ombre des grandes lignes du business plan d’Air Mada­gascar, n’a été divulgué.

« Le business plan sera disponible d’ici deux semaines. Tout dépendra de la direction générale d’Air Madagascar qui est déjà en train de définir les objectifs et priorités de la compagnie. À partir de ces paramètres, il sera alors possible d’envisager les nouvelles opportunités de partenariat qui s’ouvrent pour Air Madagascar. Il peut s’agir d’une nouvelle recherche de partenaires ou tout simplement de concrétiser le plan de relance avec les actionnaires actuels. Les autorités ont pris part à certaines réunions du conseil d’administration de la compagnie pour exposer les positions et moyens disponibles dans les mains du gouvernement dans le business plan à venir d’Air Madagascar » a expliqué Joel Randriamandranto, ministre du Transport, du tourisme et de la météorologie.

Passé le deadline de fin septembre ainsi que les deux semaines de report annoncé, la finalisation du business plan tarde toujours à se concrétiser. Dans ce plan Air Mada­gascar déterminera éventuellement qui remplacera Air Austral en tant que partenaire stratégique pour sa relance. Le retour d’Ethiopian Airlines, classée seconde derrière Air Austral n’est pas à écarter. Ce plan prévoit également le renouvellement de la flotte d’Air Madagascar. Une flotte fortement handicapée par la présence de deux Airbus A340.

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Liquider ce gouffre financier pour le budget de l’Etat, CNAPS récupère son capital pour se concertrer sur le développement d’une couverture sociale pour tout malgache…….bon début pour un business plan réaliste

  • Il serait peut être temps de mettre à la tete de cette compagnie argentivore une personne qui pourrait comprendre les réels besoins de ses clients….Toutes ces entités laissées (Air Mad, Jirama etc) par les colonisateurs sont des chevaux de Troie qui dévorent et aspirent les subventions et nourrissent grassement leurs dirigeants totalement incompétents à diriger une entreprise, qui a vocation d’être rentable ou au minimum au service de ses clients. Remettre les pendules à l’heure : pendant près de 60 ans, 80% de voyageurs de Air Madagascar payaient que 10% du prix du billet d’avion. Prouvez-moi que c’est faux !

Voir aussi