Accueil » Politique » Toliara – De nouvelles têtes en course au Sénat
Politique Régions

Toliara – De nouvelles têtes en course au Sénat

Bernardine  Razafimalala,  tête  de  liste  du  VMM.

L’Association Vahoaka Miray Mandroso (VMM) présente une liste de candidats pour les élections sénatoriales. L’objectif est que l’IRD ne fasse pas cavalier seul.

Bernardine Razafimalala est en tête de liste de l’association Vahoaka Miray Mandroso (VMM). Une association par laquelle, son époux, Rogers Tsitara Osman s’est présenté aux dernières élections législatives et a gagné dans le district de Toliara II. La candidate aux prochaines élections sénatoriales n’est pas connue sur l’échiquier politique et a été présentée par ses pairs comme étant une femme et mère, prête à assumer ses responsabilités pour le pays.

La deuxième liste de l’épouse du député est un maire en exercice et ancien président de l’Association des maires dans la région Androy. André Rehotrozo dit connaître les réels besoins de cette localité. La troisième liste est un Général de police retraité issu de la région Menabe, Richard Asomane. La deuxième représentante de la gente féminine se présentant dans la liste de l’association VMM est Justine Miza, une assistante parlementaire d’un sénateur de la région Anosy.

La cinquième liste présentée lundi dernier lors du dépô t de candida ture à l’OVEC Toliara est également un ancien maire et un ex-journaliste de Sakaraha en la personne de Raphael Jean François dit LongoRafa. « Notre association veut appor- ter sa brique à l’édifice du développement de Toliara. Nous sommes derrière le président de la République Andry Rajoelina et prêts à le soutenir davantage » s’est exprimée Bernardine Razafimalala.

Potentialités

En face, la liste IRD n’est pas tellement nouvelle. Elle est conduite par Jean Marcel Eongombelo, un politicien bien connu à Toliara et ayant longtemps « protégé » le fief de l’actuel président de la République dans cette partie de l’île. Il a été deuxième liste à la députation de 2019.

Cette fois-ci, sa deuxième liste n’est autre que le député d’Ihosy et ancien ministre, Neypatraiky Rakotoma­monjy. « Le procédé pour la candidature a suivi la discipline du parti. Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé au sein du parti IRD. Notam- ment à ceux intéressés à travailler avec les collectivités décentralisées dans l’ex -province de Toliara » explique-t-il.

L’actuel propriétaire gérant d’une société de sécurité à Toliara et non moins operateur, rejoint l’idée de certains « Olobe » ayant déclaré l’opportunité de rouvrir la société Base Toliara. « Il n’y a pas que Base Toliara. D’autres potentialités restent inexploitées dans cette partie sud de l’île », affirme le candidat IRD aux prochaines sénatoriales. Il insiste sur le charbon de Sakoa, le gaz de Mahaboboka, le saphir d’Ejeda ou les pierres précieuses de Benenitra.

Des grands électeurs qui assureront les places des sénateurs à Anosikely restent pour l’heure sceptiques. Certains ont quelque peu critiqué la forme de composition des deux listes qui ne font finalement qu’une, vu que l’association VMM n’a pas comme ligne de conduite de se ranger en tant qu’opposant au régime actuel.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi